Grève du syndicat national des pilotes de ligne du 14 mai au 19 mai

Grève du syndicat national des pilotes de ligne du 14 mai au 19 mai

7 mai 2019 | 0 commentaires

Initialement prévue sur la période du 6 au 11 mai, la grève du SNPL (syndicat national des pilotes de ligne) a été décalée d’une semaine. Ce report de grève sera désormais effectif sur la période du 14 mai au 19 mai. Le syndicat national des pilotes de ligne s’inquiète d’une perte éventuelle de la représentativité spécifique des pilotes de ligne et de la caisse de retraite dont ils jouissent.

En effet, le 5 avril dernier, le syndicat national des pilotes de ligne avait effectué un dépôt de préavis de grève pour la période allant du 6 au 11 mai. Le préavis a été déposé à Matignon et aux ministères des Transports et du Travail. Protestant contre la menace liée à la préservation de leur représentativité spécifique qui pourrait apparaître dans la LOM (la loi sur les mobilités), le syndicat national des pilotes de ligne, depuis ce lundi 29 avril, a reporté son préavis de grève d’une semaine selon nos informations. C’est dans un courrier adressé aux responsables de toutes les sociétés aériennes françaises et étrangères installées sur le territoire français que le SNPL a mentionné avoir averti le gouvernement du report de son préavis, qui portera désormais sur la période du mardi 14 mai à 00 h 01 (heure de Paris) au dimanche 19 mai 2019, 23 h 59 (heure de Paris). Cette information a bien été confirmée par le syndicat national des pilotes de ligne. En attendant, les responsables du SNPL ont fait savoir que les discussions continuent avec le gouvernement.

Il est donc clair que la grève du syndicat national des pilotes de ligne, qui devait commencer le lundi 6 mai à 00 h 01 min au samedi 11 mai à 23h59 min, se déroulera certainement du 14 au 19 mai. Ce report résulterait d’un changement du calendrier d’examen de la loi sur les mobilités que d’une insignifiante avancée des négociations avec le gouvernement. Par ailleurs, un référendum a été lancé en vue de permettre à la direction du syndicat national des pilotes de ligne de rallonger le conflit au-delà de 6 jours et de valider la stratégie concernant la caisse de retraite.

Grève syndicat national des pilotes de lignes

 

Quelles sont les raisons de la grève du SNPL qui aura lieu du 14 mai au 19 mai ?

 

Cela fait pratiquement un an qu’on a noté des turbulences dans le transport aérien, avec la grève d’Air France. On croyait que la sérénité a regagné le climat social dans le secteur. Selon le quotidien la Tribune, le préavis du SNPL constitue un moyen de pression de ce dernier sur le gouvernement (notamment Édouard Philippe, premier ministre, mais également la ministre des Transports Élisabeth Borne et la ministre du Travail, Muriel Pénicaud).

 

Premier point des revendications des pilotes de ligne

 

Les pilotes redoutent qu’une réforme concernant la remise en cause de leur représentativité spécifique soit déposée au projet de loi sur les mobilités, qui sera étudié en commission à l’Assemblée nationale à compter du 14 mai suite à son adoption par le Sénat.

En effet, dans le cadre de la diminution de la quantité de branches amorcée depuis la législation du travail de 2016, le gouvernement pense à mettre en place une branche du transport aérien regroupant tous les métiers de l’aérien (notamment les pilotes et les personnels au sol). Dans ce cas, par défaut de représentativité spécifique, les pilotes se retrouveraient dissous dans un secteur où les personnels au sol sont considérablement majoritaires. Par conséquent, au moment des discussions spécifiques les concernant, les pilotes seraient en minorité, et les responsables du personnel au sol (étant majoritaire de la compagnie) pourraient conclure des accords les concernant, ce qui n’est pas du tout en leur avantage !

Le SNPL, à travers la grève du 14 mai au 19 mai, recherche donc la conservation de la forte représentativité des pilotes dans les collèges concluant les accords sociaux, même malgré leur minorité dans l’entreprise. Le Syndicat national des pilotes de ligne manifeste ainsi son opposition à la mise en place d’une branche du secteur du transport aérien, au sein de laquelle il serait fondu, qui discuterait de toutes les questions spécifiques aux pilotes.

 

Deuxième point des revendications

 

Le deuxième motif de la grève du syndicat national des pilotes de ligne le 14 mai au 19 mai qui se profile concerne la caisse de retraite du personnel navigant (CRPN). Les pilotes s’inquiètent en effet de la disparition de leur caisse dans le cadre de la réforme des retraites qui se projette.

En effet, le régime de la caisse de retraite du personnel navigant très avantageux, deux fois plus onéreux pour les entreprises que le régime général des cadres, est très avantageux pour les pilotes. Ces derniers acquièrent leurs pleins droits déjà à partir de 25 ans d’activité. La plupart des pilotes partent donc en retraite dès 56 ans.

Soulignons cependant que le syndicat national des pilotes de ligne ne cherche pas à ébrécher « la relation de confiance avec la nouvelle équipe dirigeante d’Air France », première société aérienne de la France. Il sollicite ainsi la capacité du gouvernement à saisir les enjeux en vue de déjouer la grève.

 

Quelles sont les compagnies concernées par la grève du syndicat national des pilotes de ligne du 14 mai au 19 mai :

 

Le SNPL réunit le personnel navigant des sociétés aériennes françaises, mais également étrangères installées sur le territoire français, notamment easyJet ou Vueling. Par conséquent, la grève du syndicat national des pilotes de ligne le 14 mai au 19 mai implique tous les pilotes des compagnies adhérant au SNPL :

greve du 14 au 19 mai

Pour l’heure, les sociétés aériennes demeurent sceptiques en ce qui concerne l’impact de la grève. Si aucun consensus n’est trouvé d’ici là, le mouvement pourrait avoir des conséquences sur les vols aériens. Toutefois, il n’est pas question d’alarmer les clients !

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *