Votre vol a été retardé ou annulé ? Faites respecter vos droits
Votre Question

Puis-je prétendre à une indemnisation retard d’un vol charter ?

Notre Réponse

Un vol charter peut s’avérer être différent d’un vol habituel. En effet, il s’agit d’un vol saisonnier : un vol charter répond à une demande du marché. Un vol charter appartient à une compagnie aérienne mais est disponible uniquement en fonction de la demande trop importantes des passagers. Généralement, vous pouvez connaître les horaires seulement 10 jours à l’avance.

La plupart des compagnies aériennes comme Air Europa, JetairFly, XL Airways, Nouvelair Tunisie… réalisent des vols charters.

 

Ais-je le droit à une indemnisation si j’ai pris un vol charter ? 

 

Les vols charter répondent aux même droits que n’importe quels vols. En effet, le règlement de la Communauté Européenne 261/2004, explique que en cas de retard de plus de 3 heures, vous pouvez bénéficier d’une indemnisation allant jusqu’à 600 euros.

Un vol charter possède les mêmes critères d’indemnisation que tous les vols.

Bien évidemment, il est important de vérifier si vous êtes éligibles à l’indemnisation en fonction de votre vol.

 

Suis-je éligible à l’indemnisation vol retardé charter ?

 

Avant de réclamer votre indemnisation, il faut que vous vérifier si votre vol charter à au moins fait un départ ou un atterrissage en Europe. Ou vérifier si votre compagnie aérienne est européenne. En effet, les vols charter concernent souvent des destinations très touristiques hors zone européenne ou en zone européenne.

 

Quel est le montant de l’indemnisation ?

 

Pour les vols charters comme pour tous les autres types de vols (réguliers, low-cost) l’indemnisation prévue par le règlement européen est forfaitaire. Elle dépend donc de la distance parcourue, mais en aucun cas du prix d’achat du billet ou du séjour dans le cas d’une réservation vol + hôtel. Les indemnités prévues par la réglementation européenne varient de 250 à 600 euros :

  • 250 € par passager pour tous les vols de 1 500 km ou moins ;
  • 400 € par passager pour tous les vols intracommunautaires (depuis un aéroport de la zone U.E vers un aéroport de la zone U.E, y compris les DROM-COM) de plus de 1 500 km ;
  • 400 € par passager pour tous les vols compris entre 1 500 et 3 500 km ;
  • 600 € par passager pour tous les vols de plus de 3 500 km.

* Particularités : Pour les vols vers l’Outre-Mer comme Paris Fort-de-France, Paris Point-à-Pitre, Paris Saint-Denis de la Réunion, le montant de l’indemnisation est de 400 euros.

 

 

Indemniflight le défenseur de vos droits

 

Réticentes à indemniser les passagers, les compagnies aériennes mettent toutes en œuvre pour ne pas vous verser de compensation. Vous réclamer des documents facultatifs, vous  fournir de fausses justifications, jouer sur l’ambiguïté de la notion de circonstance extraordinaire ou encore vous assigner en justice, les compagnies utiliseront toutes les solutions pour ne pas vous verser d’indemnisation et vous contraindre à abandonner la procédure.

C’est dans cette optique le service Indemniflight à vue le jour. En effet, notre équipe, composée d’experts aéronautiques et d’avocats spécialisés dans les transports, a pour mission de réaliser pour vous toutes les démarches nécessaires afin que vous puissiez bénéficier d’une indemnisation. De la constitution de votre dossier, en passant par la première prise de contact avec la compagnie et l’assignation en justice, jusqu’à la réception de votre indemnisation. Pour cela, il vous suffit de déposer votre dossier en 3 cliques sur notre site. Alors, n’attendez plus ! De plus, le service d’Indemniflight est entièrement gratuit. En effet, notre équipe se rémunère seulement en cas de succès à hauteur de 30% de l’ indemnisation vol retardé Volotea qui vous est due.

Retour à la FAQ

Découvrez notre service

  • Vérifier votre indemnité gratuitement
  • Déposer votre réclamation en 3 clics
  • Suivi personnalisé de votre dossier
  • Pas de frais administratif
  • Ne payer qu'en cas de succès

Vérifier mon vol


Votre vol a été retardé ou annulé ? Faites respecter vos droits