Aéroport de Guadeloupe : le reconfinement a fait chuter le trafic aérien

Le trafic aérien à l’aéroport de Pointe-à-Pitre Guadeloupe Pôle Caraïbes s’est limité à 29% de son niveau en 2019 sur les 15 premiers mois de ce mois-ci. Cela est provoqué par le reconfinement et les restrictions de voyage en France en raison du coronavirus. Déjà affecté sur ses vols régionaux depuis le 21 septembre 2020, le trafic aérien s’est effondré, conséquence du reconfinement sur le territoire hexagonal et en Martinique.

En effet, le trafic aérien de l’aéroport guadeloupéen en fin septembre était à 55% du niveau de l’an dernier. Et il a chuté pour revenir à 45% en fin octobre. Avec le reconfinement, le trafic aérien a fortement chuté pour atteindre 29% du niveau de 2019. Tout cela a  entraîné des réductions de programmes de vols et des coefficients d’occupation chez les compagnies aériennes opérant sur l’axe transatlantique. Ainsi :

  • Air France a réduit ses fréquences hebdomadaires : il passe de 9 à 5 avec la suppression des vols de mardi et dimanche.
  • Air Caraïbes : elle est passée de 9 à 6 fréquences hebdomadaires.
  • Corsair International : ses fréquences hebdomadaires passent de 6 à 2.

Par ailleurs, le réseau régional de Guadeloupe Pôle Caraïbes n’est pas à l’instar de ces conséquences néfastes. Ce faisant, le nombre moyen de passagers est limité à 9 vers Saint-Martin et est à 20 vers la Martinique. Par conséquent, les taux de remplissage seront en dessous de 50%.