Virgin Atlantic peut à nouveau respirer

Pour permettre à la compagnie aérienne Virgin Atlantic de faire face à la pandémie du coronavirus, un financement d’une valeur de  1, 2 milliards de livres lui ont été offerts. Cette dernière prévoit déjà de rentabiliser dès l’année 2022. Elle s’appuie également sur un plan de restructuration bien établir sur 5 ans  qui implique son actionnaire Delta Air Lines. La recapitalisation provient uniquement de fonds privé.

Le 14 juillet 2020, la compagnie britannique a annoncé qu’elle relancera cinq liaisons long-courrier dès lundi prochain. Au cours des 18 mois qui suivront cette date, la recapitalisation permettra de mettre sur pied un programme de refinancement qui s’estime à 1,2 milliards de livres sterling.  Cette somme, vient s’ajouter aux économies d’environ 280 millions de livres par année et aux mesures d’auto assistance. 880 millions complémenteront également cette somme au cours des cinq prochaines années via le financement des livraisons d’avions et des modifications qui seront effectuées. En revanche, d’après le communiqué du CEO de Virgin Atlantic Shai Weiss, les niveaux d’avant crise ne reviendront qu’après 2023.  En mai dernier, la compagnie avait procéder à, la suppression de 3550 postes dont 400 par départ volontaire. Sa base à l’aéroport de Londres avait également aussi été fermée. Il faut  relever quand mars dernier, elle disait adieu à  sept Boeing 747-400 ainsi qu’à ses derniers Airbus A340-600. La retraite de ses quatre A330-200 est prévue pour 2022.