Ryanair menace ses trois bases et pilotes en Allemagne

La spécialiste irlandaise du vol pas cher prévoit de fermer sa base à Francfort-Hahn en Allemagne. Elle menace également ses bases à Berlin-Tegel et à Düsseldorf car les pilotes refusent de signer un accord de baisse de leurs salaires. La compagnie aérienne low-cost Ryanair espérait avoir encore des résultats positifs en Allemagne. Ce qui n’a pas été le cas, même si les pilotes basés en Grande-Bretagne et en Irlande ont accepté la baisse des salaires. Notons que Ryanair a prévu cette baisse pour atténuer les effets négatifs de la crise sanitaire. Mais seulement 49,6% des membres du syndicat de Vereinigung Cockpit ont accepté cette baisse en échange du maintien de leurs emplois. La baisse devrait durer jusqu’en 2024.

Par ailleurs, les faits précisent que la fermeture de la base de Francfort Hahn est pour début novembre. Et comme prévu, la fermeture des bases de Berlin-Tegel et de Düsseldorf suivra après. Laissant le temps pour une reprise des négociations, l’envoi des lettres de licenciement à Hahn est prévu pour la semaine prochaine. Toutefois, Ryanair opère encore des bases en Allemagne. Il s’agit de celles à Berlin- Schönefeld, à Cologn-Bonn, à Francfort et Munich-Memmingen. Rappelons que mai dernier, Ryanair annonçait que 3000 emplois seront supprimés en Europe. Même si le dirigeant du groupe négociait des accords pour une baisse de salaire, cela n’empêche pas la suppression des postes. Aussi, même si le volume du trafic aérien augmente le mois prochain entre 5,5 et 6 millions de passagers, Ryanair maintient sa décision.