Les affaires reprennent normalement entre 2024 & 2027 pour le Groupe ADP !

Le groupe ADP est l’instance dirigeante de tous les aéroports de Paris, le jour d’avant, ce groupe a déclaré une perte estimée nettement à 543 millions d’euros pour le compte du 1er semestre. Toutefois, il affirme également avoir réalisé pour le compte de l’année écoulée un bénéfice de 250 millions d’euros. A en croire le PDG de ce groupe, la structure ne va malheureusement pas atteindre ses performances économiques avant la période qui coulera de 2024 à 2027.

Covid-19 a gravement impacté le secteur du transport aérien

La crise sanitaire qui chevauche actuellement notre monde n’est pas restée sans conséquence très dommageable sur les compagnies aériennes. Le bilan du gestionnaire ‘’ADP groupe’’ des aviations parisiennes a révélé l’état financier catastrophique du semestre soit un recul de 57,5% sur son trafic passager. C’est important comme chute et c’est aussi historique.

Mis à part certains aéroports comme ceux de GMR en Inde qui n’ont généré pratiquement aucun trafic sur leurs 48,2 millions de passagers, l’aéroport de Paris un faible taux de trafic cette année comparativement à semestre 1 de 2019. Pour être plus clair et pragmatique, le chiffre d’affaires du groupe ADP a véritablement baissé de 46,5% à 1168 millions d’euros compte tenu des effets de la crise.

A quand la reprise sereine des affaires ?

La crise sanitaire mondiale « covid-19 » n’a encore pas cessé de faire ses ravages quand bien même qu’on essaierait de reprendre peu à peu les choses, le retour en santé de nos affaires se fera progressivement. Qu’on s’en souvienne, les mois de mai et d’avril ont été vraiment nuls en matière de trafic, mais le trafic est en train de reprendre timidement avec les mois de juin et juillet, rapporte le PDG du groupe ADP.

Très méthodiquement, le groupe ADP va refaire se refaire une santé financière et sera de nouveau stable de façon anticipée bien sûr entre 2024 et 2027. La reprise des affaires ne va pas boycotter les réalités infligées par la covid-19.