Le transport de fret : la solution qui a aidé Ethiopian Ailines à sortir la tête de l’eau

La covid-19  qui est à l’origine de la pandémie à laquelle fait face le monde entier a littéralement impacté l’économie mondiale. En effet, toutes les entreprises à travers le monde entier ont sombré dans d’énormes difficultés et ont essayé de trouver des solutions pour amoindrir les effets surtout économiques de la pandémie. C’est dans ce contexte que la compagnie aérienne Ethiopian Airlines a su développer son activité de fret aérien afin de compenser le milliard de dollars de recettes qu’elle a perdus.

Une adaptation rapide qui a sauvé la compagnie

Le secret des grandes entreprises réside dans leur capacité d’adaptabilité dans les moments les plus difficiles. C’est ce qu’a compris Ethiopian Airlines en opérant des changements majeurs tout au début de la crise sanitaire qui l’a beaucoup soulagé. La célèbre compagnie du continent africain a dû s’adapter pour satisfaire une forte demande sur le fret aérien, ce qui lui a permis de ne pas trop ressentir les effets de l’arrêt du trafic aérien qui a chuté de 90% dans le monde entier. En temps normal, ce sont les vols commerciaux qui s’occupent en grande partie du fret aérien, mais Ethiopian Airlines a décidé au début de la pandémie de transformer 25 de ses avions passagers en avions-cargo pour assurer les transports de fret. Et ce n’est pas tout, la compagnie a sollicité 20 autres appareils dont elle n’a apporté aucune modification et utilise leur ceinture de sécurité pour sécuriser les colis. 

Pas de suppression de personnel ni de demande de prêt pour Ethiopian Airlines  

Beaucoup de compagnies aériennes ont dû renvoyer une bonne partie de leurs salariés et ont même demandé des prêts auprès des institutions financières pour pouvoir supporter les impacts de la pandémie, mais ce n’est pas le cas chez Ethiopian Airlines. La compagnie n’a renvoyé aucun de ses employés à plein temps et n’a d’ailleurs fait aucune demande de prêt auprès d’une banque.