Le trafic aérien des aéroports de Paris recule de 75% en septembre

En septembre 2020, les aéroports de Paris CDG et Orly ont accueilli un quart du trafic aérien du mois de septembre 2019 en totalisant 2,4 millions de voyageurs. La baisse du trafic n’est que de 60% pour l’ensemble des plateformes dirigées par le Groupe ADP à travers le monde.

À la suite d’un recul de 68,8% en août 2020, le trafic passager des aéroports de Paris est toujours plus impacté par l’épidémie de Covid-19. Les restrictions des vols internationaux l’impacte particulièrement. Ces impacts ont fait que le trafic des aéroports de Paris a reculé de 74,5% comparativement au même mois de l’année 2019 avec seulement quelques 2,4 millions de voyageurs accueillis.

Le trafic des aéroports de la France décroît de 45,9%. En Europe hors France, le trafic diminue de 76,6%. À l’international, en-dehors de l’Europe, le trafic passager recule de 82,6% à cause du fait que l’ensemble des faisceaux décroît. Aussi, dans les deux aéroports de Paris, le nombre de passagers en correspondance est en décroissance de 77,2%.

Durant les neuf premiers mois de cette année 2020, l’aéroport de Paris CDG a accueilli quelques 19,27 millions de voyageurs, soit 66,8% en moins, et Orly quelques 8,55 millions de passagers soit 65,3% en recul. Toujours en septembre 2020, le trafic global du Groupe ADP a reculé de 60,6% comparativement au même mois en 2019. Le Groupe n’a accueilli que quelques 9,0 millions de voyageurs dans la totalité du réseau d’aéroports qu’il dirige dans le monde.

Concernant les plateformes du Groupe ADP à l’international, et s’agissant de l’activité commerciale régulière, certains aéroports de tout type de vols commerciaux sont ouverts. Il s’agit de : Zagreb, Tbilissi, Skopje, Ohrid, Monastir, Mactan-Cebu, Izmir, Gazipasa, Enfidha, Conakry, Bodrum, Batumi, Antalya et Ankara. Pour les vols domestiques et les liaisons commerciales internationales régulières, les aéroports d’Hyderabad et Delhi sont ouverts.