Le groupe Lufthansa exige et rend obligatoire le port de masque en vol à nouveau

Les exemptions tolérées au port obligatoire de masque sont désormais restreintes. Toute personne dispensée est tenue de présenter dès septembre prochain un certificat médical justificatif accompagné d’un test négatif au Covid-19. Vu la croissance de nouvelles contagions et des incidents dans le monde, le groupe prend ses dispositions.

Dès septembre prochain, une dispense de l’obligation de port de masque ne serait tolérée. Sauf si la personne concernée présente un certificat médical fourni par le transporteur sur un formulaire. Le groupe exhorte les passagers en question à télécharger le document sur les sites Web de ses compagnies. Il s’agit des sites de  Lufthansa, Brussels Airlines, Swiss International Air Lines, Austrian Airlines et autres. De même, un test négatif de Covid-19 doit être présenté par les personnes dispensées. Le test doit être valable pour 48 heures avant le départ du voyage. Cette fonctionnalité lui permet de se rassurer de la santé de ses passagers durant les vols.

Par ailleurs, le groupe de Star Alliance indique que tous ses passagers seront informés des réformes de sécurité via un courriel ou par SMS, voire par les médias sociaux. Ce qui permet d’éviter les problèmes d’accès à l’information liée aux modifications faites. Rappelons que début mai, les compagnies aériennes du groupe exigeaient le port obligatoire de masque à bord. Et les exemptions n’étaient tolérées que sur présentation d’un certificat médical justificatif. Notons également que diverses mesures de sécurité et de santé sont mises en place à bord des avions et dans tous les locaux de l’aéroport.

Pour le développement ainsi que l’uniformisation des normes sanitaires du secteur du transport aérien, un contact étroit est établi entre l’EASA et les transporteurs aériens. Aussi, d’autres associations européennes telles le centre européen de prévention et de contrôle des maladies et les autorités nationales œuvrent pour cette même cause. C’est d’ailleurs pourquoi la charte européenne relative à la sécurité sur les vols est signée. Ainsi, ils se sont engagés au respect des normes sanitaires les plus strictes pour garantir la protection contre les infections durant tous les vols à travers le monde. Mais en principe, le risque de transmission du coronavirus est très faible à bord d’un avion. En plus, les cabines sont équipées des filtres de nettoyage de l’air des contaminants.