La compagnie aérienne Turkish Airlines réduit de moitié les salaires des pilotes

Le syndicat Hava-Is a annoncé qu’un accord a été trouvé avec la direction de Turkish Airlines concernant la baisse des salaires des pilotes à 50%. Ceux des hôtesses de l’air et stewards seront réduits à 35% et 30% pour les autres employés. Ce qui permettra de sauver les emplois menacés par la crise sanitaire. Son programme vers la France est réduit à moins de 48 destinations.

Représentant les 3/4 des 30.000 salariés que compte la compagnie basée à l’aéroport d’Istanbul, le syndicat précise que l’accord est valable jusqu’à fin 2021. Cet accord est aussi basé sur les demandes du président turc. Et il doit inclure une révision des finances de Turkish Airlines chaque 6 mois.

 Depuis le début de la pandémie, la compagnie nationale turque précisait que personne ne sera licenciée. Encore, elle n’a demandé aucune aide d’État. Cet accord lui permettra de mettre fin au système de contrats à durée déterminée avec cette baisse des revenus. En août, les autorités de l’aviation civile turque ont suggéré aux compagnies aériennes du pays de licencier leurs pilotes et PNC étrangers. Ce que la compagnie nationale turque ou la low-cost Pegasus n’ont pas fait. Or elles employent plus d’étrangers sur un total de 6000. Au cours du semestre 1 Turkish Airlines a perdu 39% de ses passagers. Au deuxième trimestre, sa perte de revenus est de 303 millions de dollars. C’est pourquoi elle a arrêté de servir de nourriture sur les vols domestiques ainsi qu’internationaux.

Par ailleurs, la compagnie de Star Alliance a actualisé son programme de vol pour ce mois-ci. Ainsi, sont prévus, en France 20 vols par semaine vers Paris-CDG, 8 vols vers Lyon, 5 vols vers Marseille, 4 vers Nice et 4 vers Toulouse. À cela s’ajoutent 7 vols vers Bâle-Mulhouse, ce qui fait au total 48 vols qui est un peu moins que le mois dernier.