IATA : la bureaucratie ralentie le soutien financier accordé aux compagnies africaines

En l’absence d’une aide financière urgente, les entreprises aériennes de l’Afrique vont s’affaisser. Cet état de chose met en péril environ 3,3 millions d’emplois et 33 milliards de dollars US de leur contribution au PIB d’Afrique.

À cause de la crise sanitaire, les compagnies s’apprêtent à une perte de 2 milliards de dollars en cette année 2020. Le Sénégal, le Rwanda, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire ont promis une aide financière de 311 millions de dollars aux compagnies aériennes de l’Afrique. Aussi, une somme conséquente a été promise par certaines institutions internationales telles que le FMI, la Banque africaine de développement, l’Union Africaine etc.

Cependant, à cause de la lourdeur bureaucratique, une grande quantité du soutien n’est pas encore parvenue aux compagnies aériennes africaines. Ainsi, l’IATA demande actuellement aux gouvernements africains de mettre fin aux goulets d’étranglements en vue de permettre aux aides financières urgentes d’atteindre les compagnies africaines ce qui favorisera la reprise des vols.