Genève prêt à recevoir Emirates Airlines

Emirates Airlines a rouvert cinq autres liaisons provenant de Dubaï. Il s’agit des destinations comme Genève, Boston et Los Angeles, avec 58 villes au total à la mi-août. Elle ne prévoit plus recevoir son premier Boeing 777X d’ici 2022, mais explore la possibilité de les remplacer par plus de 787 Dreamliner.

La compagnie émiratie continue de renforcer son réseau post-pandémie. Le jeudi, elle a annoncé pour le 15 juillet 2020, la reprise des vols vers l’aéroport de Genève-Cointrin en Suisse.

À la mi-août, cela permettra au réseau Emirates d’atteindre 58 villes, dont 20 villes en Europe et 24 villes dans la région Asie-Pacifique. Dans un communiqué, le directeur commercial Adnan Kazim a déclaré : « Depuis l’annonce de la réouverture de Dubaï, non seulement une augmentation de l’intérêt et de la demande des clients est constaté, mais aussi une augmentation des options de voyage que nous proposons. Pour permettre la reprise des opérations aériennes avec une garantie maximale de protection de la santé et de la sécurité de nos clients et employés, nous n’allons pas arrêter de travailler en étroite collaboration avec toutes les parties prenantes. »

Les clients Emirates ayant la possibilité de profiter de la connexion via le hub Emirates à Dubaï sont uniquement ceux qui voyagent entre l’Europe, l’Afrique, les Amériques, l’Asie-Pacifique et le Moyen-Orient. Les voyageurs d’affaires et de loisirs internationaux peuvent également s’arrêter ou voyager à Dubaï.

Actuellement, Emirates exploite un Boeing 777-300ER entre sa base et l’aéroport de Paris CDG, avec deux vols par jour, et se prépare à augmenter sa capacité à destination de la France. D’après GDS, l’Airbus A380 avant son déploiement sur tous les vols début août, fera le 15 juillet son retour à Paris. La compagnie aérienne Emirates Airlines prévoit également de revenir à Lyon Saint-Exupéry le 2 septembre pour cinq tours par semaines, et à Nice sur la Côte d’Azur le 2 août pour quatre rotations par semaine.