Covid-19 : Eurowings, Virgin Atlantic et ALAFCO ont reporté les Airbus

Les livraisons d’Airbus d’Eurowings, Virgin Atlantic et ALAFCO sont repoussées en raison de l’impact négatif de la pandémie de Covid-19. Du côté d’Eurowings, 20 Airbus A320neo attendus sont reportés à 2022 au plutôt. Virgin Atlantic a reporté la livraison des A330-900 et des A350-1000 supplémentaires. La société de leasing ALAFCO en a fait la même chose pour ses monocouloirs remotorisés.

Selon le CEO de Eurowings, la filiale low-cost du groupe Lufthansa recevra ses prochains Airbus A320neo plus tard que prévu. Or elle espérait en recevoir 4 en 2021 et 16 autres en 2022. Notons que les négociations se poursuivent avec Airbus. Actuellement, la low-cost allemande possède 50 A320neo, 34 A319, 5 A321, 11 A330 et 6 Boeing 737-800 y compris les avions opérés par SunExpress Deutschland et autres. Contrainte par la crise sanitaire, elle n’opère que 51 appareils sur le court et moyen courrier ; ce qui fait moins de la moitié de ses capacités habituelles. Or elle propose 72 destinations. Aussi, l’exigence des restrictions de voyage en Europe devrait l’entraîner à utiliser moins de 60 monocouloirs pour les deux prochains mois. Toutefois, elle veut 80  appareils pour sa flotte l’été prochain.

Du côté de Virgin Atlantic, il faut souligner que c’est la société de leasing Air Lease Corp (ALC) qui a révélé les reports de livraisons des Airbus A350 attendus. Notons que la compagnie aérienne basée à l’aéroport de Londres-Heathrow espère 14 A330neo à partir de 2021. Notamment 8 chez Airbus et 6 via ALC. Elle a également commandé 12 A350-1000 comprenant 4 via ALC et 4 autres déjà en service. Mais selon le dirigeant de la société de leasing, certaines des livraisons sont reprogrammées. En outre, aucune date n’a été fixée pour l’arrivée des prochains gros porteurs dans sa flotte. Les livraisons de A350 devraient précéder celles des A330neo.

Par ailleurs, au Koweït, la société de leasing ALAFCO prévoit déjà un accord avec le constructeur Airbus concernant le report de certains monocouloirs remotorisés. Il s’agit en effet de 43 A320neo et 10 A321neo attendus. La société de leasing souligne que le règlement des avances n’aura pas lieu avant 2024. Or les avances devraient être payées à partir de 2021. Toutefois Airbus reste muet face à cette décision. Avec le constructeur Boeing, ALAFCO estime déjà trouver un accord. Alors sa commande de 40 737 MAX devrait être divisée en deux. Les frais engagés pour les 1ers vingt annulés en mars 2020, devriont être remboursés par l’avionneur européen.