Impact Covid-19 : un homme se réfugie à l’aéroport de Chicago-O’Hare durant 3 trois

Durant trois mois, un homme âgé de 36 ans s’est caché arrivé à l’aéroport de Chicago mi-octobre, en provenance de Los Angeles qui est sa résidence principale.

Par peur de la Covid-19, Aditya Singh s’est alors enfermé dans une zone sécurisée de l’aéroport O’Hare. Dans cette cachette, ce dernier reste réfugié pendant 3 mois. Et ce du 19 octobre 2020 au 16 janvier 2021 dans une partie sécurisée du terminal. Mais des employés de la compagnie aérienne United Airlines l’ont découvertes. Il avait présenté un badge de sécurité visiblement volé, avant d’être arrêté.

Ce qui est certain, cet homme a été inculqué d’intrusion dans une zone de vol et réservée. Il est titulaire d’un diplôme dans l’hospitalité mais sans emploi ni casier judiciaire. Dès lors il est interdit de séjour (ou passage) à l’aéroport O’Hare sous caution de 1 000 $. C’est ainsi que sa libération est conditionnée par la juge.

En attendant la fin de l’enquête, le réfugié clandestin est considéré une personne sans danger pour la sécurité de l’aéroport ni du public voyageur.