Emirates: 1,7 milliard en remboursements, vaccins et Premium en A380

La société d’aviation Emirates Airlines déclare s’être acquittée  à bien de sa dette estimée à une valeur de 1,7 milliard pour invalidation des billets d’avion causée par la pandémie du Covid-19. En effet, la circulation aérienne devrait être accessible d’ici peu grâce aux vaccins  et une livraison de trois Airbus A380 devrait être faite d’ici la fin de l’année. Selon le président de la société Emirates Airlines, les superjumbos reprendraient finalement le travail à Dubaï, au premier trimestre 2022. En mois de novembre dernier,  la société Emirates Airlines affime ouvertement avoir réussi à tenir ses engagements envers sa clientèle, concernant le remboursement des billets annulés à cause de la crise sanitaire. Ainsi en seulement sept mois, Emirates Airlines réussit à gérer toues ses dettes. Et pour y arriver, la société a engagé une centaine de personnes pour analyse les dettes. Lors d’un communiqué, le président d’Emirates Airlines, fait savoir  qu’il tenait fermement aux et ceci, malgré les difficultés rencontrées et que dès l’année prochaine, la société connaîtra une remontée grâce aux vaccins qui seraient déjà dispinibles.

Quant à la contrainte de se faire obligatoirement vacciner avant tout voyage, il fait confiance aux gouvernements, une confiance qui n’excluera pas le cntrôle avant chaque départ. Il notifie également la venue de trois nouveaux exemplaires A380 dont l’un sera équipé de la nouvelle classe Premium mais reste douteux concernant l’intégration du Boeing 777X, du 787 Dreamliner et du A350.