United Airlines réduit le nombre de sièges dans certains des Embraer E175

La compagnie aérienne United Airlines a déjà réduit 5 sièges dans certains de ses Embraer E175 en vue de respecter la << scope clause >> des contrats pilotes. Mais il s’agit des pilotes non concernés par le chômage partiel qui pourrait survenir suite à la crise sanitaire. En effet, la compagnie américaine opère avec des Embraer E175. Certains Embraer 175 sont configurés avec 76 sièges. Ainsi nous en notons 12 en << First >>, 16 en << Extra Legroom >> et 48 en Économie.

En raison de la pandémie de Covid-19, United Airlines annonçait depuis mai dernier que certains de ses pilotes seront en chômage partiel involontaire dès octobre prochain. Toutefois, le nombre de ces pilotes concernés n’est pas encore connu. Le syndicat ALPA de son côté parle de 30% du total des effectifs. Soit 4400. Les effectifs de la compagnie seront réduits d’au moins 3900. Ceci étant l’effectif de ceux qui ne sont pas concernés par la << scope clause >> sera réduit également.

Par ailleurs, la compagnie de Star Alliance a publié la semaine dernière deux nouveaux plans de cabines avec 70 sièges qui est le maximum fixé dans la << scope clause >>. Les Embraer 175 seront reconfigurés en 12+32+26 avec une augmentation importante des sièges premiums. C’est le 1er plan. Pour le 2ème plan, les sièges en Économie seront diminués, ainsi les Embraer E175 seront configurés en 12+16+42.

Aussi, 178 E175 ont été déployés sous la bannière de United Express vers des aéroports régionaux par certaines compagnies aériennes. Il s’agit entre autres de Republic Airways, Mesa Airlines et SkyWest Airlines. Mais United Airlines accepterait une renégociation de cette clause des contrats pilotes.