Serbie et Monténégro dans la liste rouge de l’Union Européenne

Le Conseil européen a actualisé hier la liste des pays où les les restrictions de voyage doivent être levées pour les déplacements non essentiels. De cette liste, on comptait 15 pays. Mais, elle a été réduite à 13 pays car la Serbie et le Monténégro ont été retirés en raison de la situation de la pandémie de Covid-19 dans ces deux pays.

En effet, après examen de la liste publiée en début juillet sous la direction de la Commission Européenne, une autre liste a été mise en ligne hier. La CE avait fixé les critères et conditions d’admission. Et les États membres respectant ces recommandations ( critères et conditions ) sont tenus de lever les restrictions de voyage au niveau des frontières extérieures. Cette levée des restrictions est à l’égard des résidents de certains pays tiers. Il s’agit de l’Algérie, du Canada, Géorgie, Japon, Maroc, Nouvelle Zélande, Rwanda, Corée du Sud, Thaïlande, Tunisie, Uruguay. À ceux-ci s’ajoute la Chine toujours en raison du critère de réciprocité.

Quant aux résidents d’Andorre, de Monaco, de Saint Marin et du Vatican, ils sont toujours considérés comme les résidents de l’Union Européenne. De même, l’Islande, Liechtenstein, Norvège et Suisse qui sont tous associés à l’espace Schengen sont également concernés par cette recommandation. Notons que cette liste des 13 pays fera objet d’un réexamen toutes les deux semaines. Les États-Unis d’Amérique et le Brésil sont toujours écartés de la liste. Aussi, l’absence de réciprocité de la part du Japon, de la Thaïlande et autres pays concernés est toujours prise en compte pour mettre à jour la liste.

Les critères et conditions que doivent respectés ces pays concernent la situation épidémiologique, les mesures de confinement. À cela s’ajoutent la distanciation physique et les considérations économiques et sociales. Tous ces critères sont appliqués sans réserve. Pour la situation épidémiologique, les critères retenus sont :

  • un nombre de nouveaux cas de Covid-19 proche ou en-dessous de la moyenne de l’UE pour 100.000 habitants durant 2 semaines précédentes.
  • par rapport aux 2 semaines précédentes, on doit noter la baisse ou  une tendance stable de nouveaux cas au cours de cette période post pandémique.
  • le respect effectif des dispositions du Règlement Sanitaire International (RSI) et : traitement, traçage des contacts, dépistage, surveillance, confinement, traitement, etc. À cela s’ajoute la prise en compte des informations données par les délégations de l’UE.

Rappelons que les États membres ne devraient lever les restrictions de déplacement qu’aux pays tiers retenus dans la liste officiellement  publiée.