SAS Scandinavian : bientôt une subvention

SAS Scandinavian Airlines utilisera près de 30 % de la capacité de l’an dernier en juillet et possédera 40 avions. Cette compagnie aérienne a publié la reprise de plusieurs unions qui vient d’Oslo, Copenhague et Stockholm (notamment les deux premières capitales connectées à Nice). La Suède et le Danemark ont tous deux approuvé sa réorganisation.

Dans l’ensemble, d’ici juillet 2020, le nouveau plan de transport réduira sa capacité de 30 ce mois-ci à 40. Ce qui équivaut à près de 30 % de la même période l’an dernier d’après le communiqué de presse de l’entreprise scandinave. « Alors que la demande augmente lentement et sûrement », Scandinavian Airlines a repris les vols depuis les bases de l’aéroport de Copenhague-Kastrup, de l’aéroport d’Oslo-Gademoin et de l’aéroport de Stockholm-Arlanda vers de nombreuses destinations.

« En plus de nombreuses liaisons au départ de Copenhague », elle a également repris les vols internationaux de la capitale norvégienne « vers de nombreuses destinations dont Reykjavik » et a continué à voler de Stockholm à la Finlande et à Londres. << Avec la reprise de la demande, ces trois pays augmenteront progressivement les autres destinations >>.

Sur la liste publiée récemment, Nice Côte d’Azur représente la seule nouvelle destination française, avec des vols en provenant de Copenhague et d’Oslo (prévu d’y atterrir depuis Stockholm le 20 juin). Paris-CDG n’est pas mentionné par la compagnie Star Alliance.

Autres lignes relancées depuis Copenhague :

  • Aalborg
  • Aarhus
  • Faeroe
  • Malaga
  • Palma de Mallorca
  • Alicante
  • Athens
  • Split
  • London
  • Berlin
  • Dusseldorf
  • Frankfurt
  • Hamburg
  • Munich
  • Stuttgart
  • Amsterdam
  • Bologna
  • Rome
  • Milan
  • Brussels
  • Faro
  • Gdańsk
  • Geneva
  • Zurich
  • Reykjavík
  • Palanga
  • Vilnius
  • Arlanda
  • Oslo
  • Stavanger
  • Bergen
  • Trondheim
  • New York
  • Chicago
  • San Francisco

Autres lignes relancées depuis Oslo :

  • Alta
  • Bardufoss
  • Bodø
  • Evenes
  • Kirkenes
  • Longyearbyen
  • Tromsø
  • Lakselv
  • Ålesund
  • Bergen
  • Haugesund
  • Kristiansand
  • Molde
  • Stavanger
  • Trondheim
  • Athens
  • Malaga
  • Alicante
  • Palma de Mallorca
  • Split
  • Barcelona
  • Billund
  • Gran Canaria
  • Aalborg
  • Aarhus
  • Stockholm
  • Copenhagen
  • Reykjavík

(et Stavanger to  Aberdeen)

Autres lignes relancées depuis Stockholm :

  • Ängelholm
  • Gothenburg
  • Kalmar
  • Kiruna
  • Luleå
  • Malmö
  • Östersund
  • Skellefteå
  • Umeå
  • Visby
  • Malaga
  • Alicante
  • Palma de Mallorca
  • Aten
  • Thessaloniki
  • London
  • Rome
  • Milan
  • Faro
  • Split
  • Helsinki
  • Oslo
  • Copenhagen

<< Alors que les restrictions et les réglementations sur les voyages entrants sont assouplies, nous constatons un accroissement de la demande de voyages. Cependant, il est également important que les voyageurs restent conscients des règles applicables à chaque pays et à chaque destination à tout moment. Ensuite, que les gens restent chez eux lorsque des symptômes apparaissent >>, a expliqué Freja Annamatz (chargé des relations avec les médias) dans un communiqué. << nous vous rappelons également que SAS a pris des mesures pour réduire le risque de transmission des infections et les changements de mouvement provoqués par ces mesures. Comme exemple, nous avons ‘’l’obligation de port de masque facial pendant le vol’’ >>.

En mi-mars, SAS Scandinavian Airlines a annoncé qu’elle allait offrir de congé à près de 90 % de son personnel en mettant une pause à la plupart de ces vols. Cette compagnie aérienne, dont la Suède et le Danemark représentent les deux actionnaires principaux, a annoncé en fin avril, son intention de licencier 5 000 postes, représentant 40 % de leurs effectifs. Il s’agit de 1 300 postes en Norvège, 1 700 postes au Danemark et 1 900 postes à temps plein en Suède.

Début mai, cette compagnie aérienne a annoncé avoir obtenu 3,3 milliards de couronnes (308 millions d’euros) en crédit renouvelable, et la Suède et le Danemark ont ​​fourni des garanties pour l’aider à traverser la crise. Lundi, la société a annoncé qu’elle recherchait un nouveau capital de 1,3 milliard de dollars. Les gouvernements suédois (14,8% des actions) et danois (14,2% des actions) ont donné leur accord pour la participation à la restructuration du capital et de fournir des conditions de soutien, notamment en matière d’environnement.