Ryanair : un accord a ete trouve avec les pilotes bases en Espagne

Pour accompagner la spécialiste irlandaise du low cost Ryanair dans sa politique de limitation des impacts liés au coronavirus et ainsi préserver le maximum d’emploi, ses pilotes basés en Espagne ont accepté la mesure de réduction temporaire des salaires. Par contre, avec les syndicats des personnels de cabine l’accord se fait toujours attendre.

Les pilotes espagnols de Ryanair, à la suite de ceux basés en Grande Bretagne et en Irlande ont accepté l’accord proposé par le SEPLA. Cet accord valable sur une période de quatre ans vise une réduction de la masse salariale avec un abattement de 20 % sur le salaire des pilotes. Toutefois d’ici 4 ans les salaires normaux seront rétablis. Cette mesure acceptée à plus de 80% par les pilotes espagnols et qui tranche avec la réaction de leurs collègues Allemands permettra à la compagnie de réduire les licenciements prévus en Espagne.

Avec une baisse de 20 % des prévisions de capacité pour les deux prochains mois, cette réduction de salaire permettra de diminuer les charges, de mieux faire face à la crise et ainsi être préparée pour une reprise des activités.

Au contraire de la tendance de négociation des syndicats avec les employeurs pour réduire les pertes d’emplois, les syndicats représentants les  hôtesses de l’air et stewards ne montrent pas une volonté d’accompagner les mesures de réduction de coût. La mesure proposée de réduction de 5 % de leurs salaires visait à limiter les suppressions de poste. L’absence d’accord risque alors d’occasionner une perte certaine de milliers d’emplois.