Qatar Airways en difficulté

En juin 2017, la compagnie aérienne Qatar Airways a reçu une interdiction d’opérer dans l’espace aérien de l’Arabie Saoudite, du Bahreïn, de l’Égypte et des Emirats Arabes. Les quatre pays avaient officiellement fermé leurs frontières terrestres pour lutter contre le terrorisme.  Ce qui a provoqué la disparition complète des Airbus A380 de la compagnie nationale qatarie des systèmes de réservation.

En revanche, la CIJ ( Cour International de Justice ) juge ce blocus aérien d’illégal. En effet, les juges de la CIJ ont sans effet rejeté à l’unanimité la requête de ces quatre pays. Aussi, pour les 4 pays, l’Organisation Internationale de l’Aviation Civile (OACI) n’avait pas été compétente lors d’une décision favorable prise au Qatar en 2018. L’OACI avait annoncé qu’elle a trouvé un accord avec les EAU et le Bahreïn. Cet accord devait faciliter les vols de Qatar Airways au départ de Doha-Hamad International. Selon les NOTAM, les routes au-dessus des eaux internationales ne croisent pas les territoires voisins de Qatar.

De même, l’OACI avait affirmé que le Bahreïn, l’Égypte et les Emirats Arabes ont le devoir de suspendre l’interdiction de vols. Puisque les trois pays ont signé l’accord international de transport aérien, à l’exception de l’Arabie Saoudite. Il ressort de l’accord que si  l’interdiction de survol vise seulement certains opérateurs, elle devient illégale. Notons que pour  la compagnie nationale qatarie, la fermeture des espaces aériens a provoqué d’importantes déviations sur les routes quotidiennes. Il s’agissait des routes vers l’Amérique, l’Asie, l’Afrique. Pour Qatar Airways, cela a entraîné d’importantes consommations de carburant. Ses passagers avaient même perdu leurs marchés clés.

Par ailleurs, en raison de ce blocus, Qatar Airways a enregistré une perte de 69,1 millions de dollars en septembre 2018. Encore en raison de la crise sanitaire, dix Airbus A380 pouvant accueillir respectivement 8, 48 et 461 passagers en Premium, en classe Affaires et en Économie. Les destinations habituelles de Qatar Airways sont Paris CDG, Londres Heathrow, Francfort, Melbourne, Perth et Sydney. Aujourd’hui, la compagnie nationale qatarie a remplacé les Airbus A380 par des A350-900, A350-1000 et des Boeing 777-300ER qui desserviront désormais ces destinations. Les A380 ne figureront plus dans la flotte de Qatar Airways d’ici 2024.