Pandémie de Covid-19 : LATAM connaît une perte de 890 millions au trimestre deux

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, LATAM Airlines Group a vu son revenu chuté de 75% au deuxième trimestre. Il a alors dévoilé une perte nette de 890 millions de dollars US ainsi que le licenciement de 12 600 employés dans ses filiales d’Amérique du Sud.

Suite aux fermetures des frontières et aux restrictions liées à la pandémie de Covid-19, le chiffre d’affaires du groupe aérien latino-américain a connu une baisse de 75,9 % au deuxième trimestre de 2020. En effet, dans un communiqué, le groupe a annoncé la compensation de la diminution des revenus passagers par une augmentation des revenus de fret. Les coûts d’exploitation ont également diminué de 45,6 % à 1266,7 millions USD. Ainsi, le groupe aérien LATAM a connu une perte d’exploitation de 694,8 millions USD et des pertes nettes de 890 millions de dollars US.

Par ailleurs, face aux désagréments causés par la crise sanitaire, la plupart des filiales du groupe se sont mises sous protection contre les créanciers le 26 mai 2020. LATAM Brazil a suivi le pas en juillet. Par contre, LATAM Argentina a arrêté ses activités depuis le 17 juin 2020.

En outre, dès la fin du mois de mai, les compagnies aériennes se sont adaptées aux situations de restrictions et opèrent là où les conditions le leur permettent. En espérant que les restrictions sur les vols occidentaux pour l’Argentine, la Colombie et le Pérou soient levées, LATAM Airlines Colombia devrait reprendre ses opérations nationales en septembre. Aussi, la compagnie aérienne a pour projet de sortir du processus du chapitre 11 et de réduire de la taille de sa flotte.

LATAM Airlines Group et ses filiales ont proposé la réduction de salaire volontaire pour ses employés prévus pour les mois de juillet, août et septembre. Soit de 25 % pour les dirigeants et de 20 % pour les employés en général. Une proposition acceptée par 95% des salariés. Le groupe a connu une perte de 12.596 emplois depuis le début de la crise sanitaire.