Les frontières fermées à Bamako suite au coup d’État

À Bamako (Mali), suite à la démission du président Ibrahim Boubacar Keita et la dissolution du Parlement, l’aéroport du pays est officiellement fermé ce matin. Ce qui a contraint les compagnies aériennes Air Sénégal et Air Burkina a annulé leurs rotations. Il s’agit de rotations vers Bamako-Modibo Keita où des dirigeants politiques sont arrêtés. De même, ce matin le vol d’Air France au départ de Paris-CDG est annulé. Mais hier, elle a pu repartir vers Abidjan avant l’exacerbation des manifestations dans le pays.

Aussi, la situation reste incertaine pour les compagnies aériennes Ethiopian Airlines et Turkish Airlines dont les rotations programmées s’affichent sur le site à l’aéroport. D’autres compagnies telles ASKY, Air Côte d’Ivoire, Mauritania Airlines et Royal Air Maroc ont desservi Bamako dans cette semaine. Par ailleurs, la CÉDÉAO fortement préoccupée par l’ampleur des évènements à ordonner les groupes militaires à regagner leurs casernes. De même, elle reste contre tout changement politique anticonstitutionnel. Il faut alors se demander si l’aéroport de Bamako restera vraiment fermé.