Les chiffres d’ Etihad Airways au deuxieme trimestre 2020

La compagnie nationale des Émirats Arabes Unis Etihad Airways avec une perte opérationnelle de 758 millions de dollars dans la première moitié de 2020 a aussi été victime de la crise du coronavirus.

Les chiffres publiés par Etihad Airways le 6 août 2020 ont permis de prendre connaissance des conséquences de la crise sur les résultats de la compagnie aérienne sur la période de janvier à juin 2020. Les bons résultats du premier trimestre ont laissé place à des pertes au second trimestre en raison des restrictions de voyage liées à la crise du COVID-19.

Une étude comparée avec l’année précédente permet de constater une réduction de 58% du nombre de passagers pour ce premier semestre avec 3,43 millions de voyageurs au premier trimestre contre 0,03 million au deuxième trimestre. La baisse des revenus sur le semestre à 1,7 milliard de dollars a entraîné un accroissement de la perte opérationnelle qui s’élève à 758 millions de dollars contre 586 millions de dollars en 2019. Grâce à des politiques de réduction des coûts, la compagnie a pu compenser en partie ses pertes.

Au niveau du fret de marchandises, l’augmentation de la demande et des prix a permis d’observer un accroissement des revenus pour un total de 490 millions USD soit une amélioration de 37% comparativement au premier semestre 2019.

La compagnie nationale des Émirats Arabes Unis a utilisé 40 avions principalement destinés au transport de passagers pour augmenter la capacité de sa flotte opérationnelle d’Etihad Cargo comprenant six 777-200F. Elle a aussi effectué des centaines de liaisons pour organiser des rapatriements.

Du côté des emplois, la compagnie s’est restructurée pour essayer d’accompagner ses salariés en cette période de crise.

La compagnie peut tout de même compter sur la reprise progressive de ses activités, avec pour objectif de retrouver 50% de sa capacité d’ici la fin septembre. Les offres d’été seront améliorées et plus étendues sur des destinations en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie, en Australie et en Amérique.

La compagnie a su mettre à profit la période de suspension des activités pour exécuter une vaste opération d’entretien  sur 97 appareils de transport de passagers.