Le projet du terminal 4 de l’aéroport de Paris-CDG serait-il sous menace ?

En France, le ministre des Transports aurait recommandé à ADP de réétudier son projet de T4 à  l’aéroport de Pari-CDG à cause des conséquences inimaginables de la covid-19 sur le trafic aérien afin de lui donner une nouvelle dimension. A l’en croire, la mise en place d’une 2e plateforme européenne devrait s’inspirer des réalités actuelles afin de mieux préparer le futur d’un transport aérien convenable et fort.

Une analyse profonde du projet T4 s’impose

L’interview accordé par le ministre français des Transports, Jean-Baptiste Djebbari passe un message clair comme l’eau de roche. Ce message laisse entendre que le projet T4 à Roissy qui est en train en cours d’exécution pour accueillir d’ici 2037 pour le compte de la compagnie Air France 40millions de passagers doit connaître un profond toilettage dans les moindres détails. Le ministre laisse entendre que ce sujet a été au cœur de plusieurs entretiens qu’il a eus à tenir avec le directeur de l’ADP.

Les donnes ont changé et ce projet envisageant 40 millions de passagers de plus d’ici 2037 ne voit plus comme il était perçu il y a quelques années; par contre, de nouveaux trafics pourront rentrer dans la dance. Il affirme que le gouvernement travaille d’arrache-pied sur le projet des avions à hydrogène et serait partant pour tout projet de mis en place d’un aéroportuaire d’une immense envergure pour l’accueillir.

Le gouvernement vise désormais un objectif écologique

A entendre les déclarations du ministre, on oserait croire que le gouvernement entend soutenir désormais Air France et tout le secteur aéronautique sur des objectifs écologiques. La crise sanitaire qui secoue actuellement notre monde impose à l’ADP une réduction de son effectif à hauteur de 10%. Malheureusement, les prévisions d’entre temps ont toutes reçu un choc qu’il faudra repenser et réorienter pour le bonheur de la France.