L’Association Internationale du Transport Aérien demande aux gouvernements, la levée des quarantaines

L’IATA, Association Internationale du Transport Aérien, demande aux gouvernements, par la voix de son dirigeant le PDG Alexandre de Juniac, de lever les quarantaines. Cette mesure constituerait un frein à la bonne reprise du trafic aérien.

En face d’une situation très difficile le PDG de l’IATA M. de Juniac adresse une demande de la levée des quarantaines imposées aux passagers après l’atterrissage. Il ajoute que cette mesure est une dissuasion absolue pour les voyageurs.

Chez l’Association Airlines for Europe (A4E), c’est la même complainte. Cette association demande avec insistance la mise en place de tests rapides et fiables du Covid-19 avant le décollage en vue d’éviter aux passagers une mise en quarantaine à l’atterrissage.

L’Association Internationale du Transport Aérien est située principalement à Montréal. Elle appelle, d’un autre côté, le gouvernement du Canada à la réouverture des frontières du pays qui sont fermées depuis le mois de mars à cause de l’épidémie du Covid-19 afin de favoriser une bonne reprise des vols mondiaux.

D’après l’IATA, les revenus du trafic aérien pour certains voyages ayant pour point de départ ou d’arrivée le Canada peuvent probablement chuter de 70%, ou 22,6 milliards de dollars canadiens comparativement à l’année précédente. Cette éventualité peut mettre à risque 410.500 emplois et un total de 39 milliards de PIB sans oublier les industries indirectes surtout le tourisme.