La Direction Générale de L’Aviation Civile émet des réserves au déploiement de la 5G

Pour des raisons de sécurité, la Direction Générale de la Civile (DGCA) a décidé de retarder le déploiement de la 5G dans les plateformes aéroportuaires françaises. Ce qui a provoqué le mécontentement des usagers de téléphonie mobile.

 La DGCA craint que les systèmes de guidage embarqués dans les avions ne soient perturbés par ses premières antennes 5G. Un rapport américain indique que l’usage de la bande de fréquences 3,7 – 3,9 Gigahertz utilisable pour la 5G constitue un handicap. En ce sens qu’elle créé un risque majeur pour les radioaltimètres des avions utilisant les fréquences identiques.

La DGCA rassure qu’il ne s’agit pas d’un blocage mais d’une procédure normale qui permettra une cohabitation en toute sécurité de tous usages des bandes de fréquences. Ce qui évitera les risques éventuels liés. Aussi, elle veut s’assurer de la compatibilité de ses stations avec les besoins de l’aviation civile. Il faut souligner que la DGCA souhaite établir un  » zonage de protection  » au sein des zones aéroportuaires concernées. Pour le moment, les opérateurs de téléphonie mobile se plaignent de ses réserves émises.