La compagnie Virgin Australia réactualise ses activités

L’entreprise de navigation aérienne Virgin Australia focalisera sa base sur les seuls Boeing 737 et revendra sa filiale low cost Tigerair. Elle devra également supprimer quelque 3000 postes.

En attente de rachat par le fonds d’investissement fondé à Boston, l’entreprise aérienne située à l’aéroport de Brisbane dévoilait le lundi dernier de nouveaux pans de sa future stratégie. Au niveau de sa base, elle se séparera non seulement de 06 de ses Airbus A330-200 et 05 Boeing 777-300ER, mais en plus de ses 07 ATR 72-600. Seulement quatre 777 de tous ces aéronefs sont possédés en propre.

La compagnie aérienne Virgin Australia précisait que l’optimisation de sa base lui donnerait liberté de revoir sa base de coûts afin de rendre les dépenses plus efficaces. D’une manière parallèle à la diminution de capacité, la compagnie Virgin Australia a suspendu cohéremment ses deux lignes long-courriers, celle en direction de Tokyo-Haneda et celle en direction de Los Angeles devant être inaugurées le mars dernier.

Virgin Australia supprimera, au niveau de l’emploi, approximativement 3000 de ses 9000 postes. Elle ajoute que son effectif repassera à près de 8000 employés lorsque la crise sanitaire sera conjuguée au passé. En vue de mieux s’aligner sur la taille et les exigences futures de la compagnie et de diminuer énormément les coûts, d’autres mesures de réduction des coûts ont été prises. Afin que la compagnie Virgin Australia puisse entamer le processus de retour à la normale, ce plan de réduction doit être présenté aux créanciers le 04 septembre. Il importe de rappeler que la compagnie a accumulé une dette 4,4 milliards de dollars en avril passé.