La compagnie aérienne Corsair international en difficulté

Suite à la signature des accords relatifs à la baisse de ses coûts à environ 15%, le transporteur aérien Corsair international peut désormais tenir ses nouveaux repreneurs.

En effet, après que les plans d’investisseurs publics et privés soient présentés aux employés. Le processus relatif à  l’achat  de la compagnie aérienne basée à Paris-Orly devrait être terminé avant le premier janvier 2021. Cependant, avant  tout investissement dans la compagnie, le protocole d’accord devrait être signé avec les actionnaires actuels de la compagnie. Ne disposant pas assez de fonds nécessaires pour la remettre la compagnie sur les rails. Intro Avion, principal actionnaire de Corsair, mène toujours des négociations avec le groupe TUI. Cela  dans le but de finaliser le protocole d’accord avec les nouveaux repreneurs.

Par ailleurs, la vision principale des nouveaux repreneurs de la compagnie aérienne est de maintenir la concurrence à un niveau suffisant, afin d’éviter une quelconque inflation des prix. Cependant, Corsair international avait déjà procédé à la réduction de ses coûts à un taux d’environ 10% à 15%. Aussi, de nouveaux accords relatifs à la baisse de la majoration salariale des hôtesses et des pilotes de la compagnie ont été signés. En outre, les navigants de la compagnie ont accepté également  la réduction de leur masse salariale pour les vols, de même que la réduction des congés.

La flotte de la compagnie aérienne Corsair international compte  aujourd’hui quatre A330-300 et un A330-200. Néanmoins, la date officielle d’entrée en service du premier de ses cinq A330-900neo commandés n’ai toujours pas  connu jusqu’à  ce jour. Par ailleurs, la compagnie aérienne s’est séparée de son Airbus A300-200 en février dernier. Elle a également vendu ses Boeing 747-400 courant juillet passé. Il faut noter qu’il a été refusé  à la compagnie Corsair en printemps dernier, un apport sous forme de prêt de plus de  100 millions d’euros.