Impact Covid-19: perte et réductions d’effectifs et d’investissement à l’aéroport de Francfort

L’effet dévastateur de la pandémie de Covid-19 n’a pas manqué l’aéroport de Francfort. En effet, le groupe allemand Fraport, l’opérateur de l’aéroport de Francfort a enregistré durant ces 9 premiers mois 2020, une perte nette évaluée à 537,2 millions d’euros. Cette grosse somme comprend des dépenses de 280 millions d’euros. Il s’agit des dépenses liées à la suppression d’effectifs.

En 2020, les revenus du groupe allemand ont atteint 1,32 milliards d’euros. Soit une baisse de 53,8% par rapport à 2019. Fraport a prévu la réduction de 4000 postes afin d’économiser plus de 250 millions d’euros par an. Première plateforme aéroportuaire allemande, le trafic passager à Francfort a chuté de 70,2% en 9 mois par rapport à 2019. Avec 16,2 millions de passagers desservis. Pour cette année 2020, le groupe s’attend déjà à une chute nette du trafic qui sera de 70%. Ce qui va correspondre à 18 ou 19 millions de passagers sur toute l’année.

Notons que la réduction des effectifs s’effectuera dans la manière la plus sociable et responsable. 1600 employés sont déjà partant dans le cadre du programme de départs volontaires. Des indemnités de licenciement, des plans de retraite anticipée et d’autres mesures sont déjà envisagés en effet.

 Aussi, plus de 800 personnes quitteront les postes grâce aux départs réguliers à la retraite et d’autres accords de licenciement. Au cours de l’année, environ 1 300 emplois furent déjà supprimés. Et cette dernière est réalisée grâce à l’expiration des contrats de travail temporaires. Le groupe avait opté pour un régime de chômage partiel. Ce qui a permis de réduire en moyenne 50 % du temps de travail dans les sociétés du groupe à Francfort.

Parlant de la réduction des investissements, Fraport devrait pouvoir économiser 1 milliard d’euros sur le moyen et long terme. Les dépenses liées aux investissements non essentiels à son fonctionnement seront abandonnées. Pour faire face à conjoncture économique actuelle, d’autres mesures économiques sont prises et liées :

  • Aux réserves de liquidités
  • Et aux perspectives d’avenir du groupe.