Impact Covid-19 : Finnair supprime 1000 postes et revend un Airbus A350

En raison de la crise sanitaire et des restrictions de voyage, 1000 postes de la compagnie aérienne Finnair seront supprimés. Pour cela, les négociations avec les syndicats se poursuivent. Pour avoir plus de liquidités durant cette pandémie, elle a également conclut un accord de sale and leaseback sur un Airbus A350-900. Ce qui lui a rapporté plus de 100.000 millions d’euros de liquidités.

Effectivement, les ‹‹ négociations de coopération ›› annoncées hier par Finnair portent sur jusqu’à 1000 postes sur les 6700 employés qu’elle compte au total. Parmi ces 6700 employés, notons que 500 sont basés à l’étranger. Ces négociations concernent  plus de 2800 salariés travaillant chez Finnair en Finlande. Même dans ses unités basées à l’étranger, les mêmes processus sont menés. Notons également que tous les employés de Finnair sont mis au chômage technique et ce, pour une partie du printemps et de l’été. La compagnie nationale finlandaise souligne qu’elle va maintenir ce principe ‹‹ pendant une durée indéterminée ou jusqu’à nouvel ordre parallèlement aux négociations.

Aussi, la compagnie de l’alliance Oneworlda précise que son objectif reste la pérennité des activités de base de Finnair. Ce qui permettra aux membres d’équipage de cabine et de poste de pilotage d’éviter le chômage. Ces derniers pourront reprendre leurs postes respectifs quand le marché sera rétabli et les capacités de fret aérien augmenteront. Pour cela, aucune réduction permanente des effectifs des pilotes, des hôtesses de l’air et stewards basés en Finlande n’est encore prévue.

 Regardant la situation dans laquelle les employés se trouveront suite aux suppressions de postes, la compagnie nationale finlandaise a pris ses responsabilités. Dès lors, elle s’engage à soutenir les employés affectés via un programme social. Ce programme comprendra un accompagnement pratique de l’emploi à l’emploi. Ces derniers suivront une formation et recevront des conseils liés à l’entrepreneuriat.  Ces suppressions de postes devraient permettre à Finnair de réduire les coûts de façon permanente. C’est d’ailleurs l’objectif de sa politique de réduction du personnel. Le 25 août 2020, cet objectif a été actualisé de 80 à 100.000 millions d’euros.

Par ailleurs, la compagnie aérienne basée à l’aéroport d’Helsinki-Vantaa a conclut un accord concernant la vente et cession-bail d’un Airbus A350-900. Le nouveau acquéreur de l’appareil livré est NBB et BBAM Aircraft Management. Selon Finnair, cela n’affectera pas significativement son résultat d’exploitation du 3ème trimestre 2020. Et l’effet cash positif immédiat est plus que 100.000 millions d’euros. En outre, 15 des 19 A350-900 commandés sont déjà mis en service avec des reconfigurations exceptionnelles. Nous avons ainsi 46+43+208 et 32+42+202.