Frontières fermées : la compagnie Wizz Air réduit ses prévisions de croissance

En raison de la pandémie de Covid-19, la Hongrie referme de nouveau ses frontières. Ce qui oblige la compagnie aérienne low-cost Wizz Air a réduit ses prévisions de capacité. Ainsi elle réduira à 32 par semaine ses décollages du pays. la compagnie sera donc contrainte à revoir à la baisse ses ambitions. Or elle a déjà annoncé 10 nouvelles bases dont 9 dans toute l’Europe et une aux Emirates Unis. De même, elle comptait atteindre pour le 3ème trimestre une croissance de 80% de ses capacités pré-crise sanitaire.

Dès lors, la spécialiste hongroise du vol pas cher ne proposera que 32 décollages hebdomadaires à partir du 7 septembre. Et ce depuis ses bases dans les aéroports de Budapest et Debrecen alors qu’elle avait prévu 360 décollages pour cette semaine. Rappelons que la Hongrie a maintenu ses restrictions de voyage à tous les pays étrangers, sauf deux pays voisins. Mais ces deux doivent respecter la quarantaine de 14 jours. Cette réduction de capacité durera jusqu’à la fin de ce mois-ci. Seulement les routes les plus populaires sont conservées.

Dans une note à ses investisseurs, Wizz Air soulignait qu’elle compte réaliser environ 60% des capacités de l’an dernier. Au trimestre 1, elle a enregistré une baisse de capacité de 88,5% avec un coefficient d’occupation d’environ 55%. Elle opérait jusqu’à 70% de ses capacités, en juillet dernier. Mais si les restrictions de mobilité persistent sur son réseau, sa capacité resterait aux 60% contre 80% qu’elle a prévu. Pour conserver plus de liquidités, Wizz Air pourrait clouer une partie de sa flotte. Et cela peut durer tout au long de l’hiver.

Par ailleurs, la low-cost Wizz Air reste le 1er transporteur de Hongrie avec 59,9% des capacités et il reste devant Ryanair qui assure 18,8%. Malgré cela, en terme de trafic global, son pays natal se trouve en 5ème position. Il suit la Pologne, la Roumanie, le Royaume-Uni et l’Italie. Notons que le groupe Wizz Air emploie sa flotte de 126 monocouloirs Airbus. Cette flotte est exploitée entre plus de 160 villes dans 46 pays dont 5 villes sont en France.