Faits divers : des vols simulés à Taipei

Organiser de « vrais-faux vols », c’est l’ingénieuse idée initiée par l’aéroport de Taipei-Songshan pour lutter contre le blues de l’immobilisation au sol. En cette période de la pandémie de Covid-19, tous les vols à l’étranger sont interdits en Taïwan.

L’aéroport de Taipei-Songshan, deuxième aéroport important de la ville a donc organisé cette expérience de simulation qui comprend toutes les procédures habituelles, sans bien sûr le décollage.

180 participants, a raison de 60 par vol, ont été retenus pour la simili-expérience grâce à une campagne sur les réseaux sociaux. L’opération dure au plus une demi-journée.

Chaque participant reçoit l’itinéraire et la carte d’embarquement de son « vol ». Ils embarquent ensuite à bord de l’avion avec les hôtesses de l’air et les stewards. Ils passeront quelques minutes sur leur siège avant de redescendre.

La suite de l’opération offre un repas dans un restaurant de la compagnie, une visite guidée du terminal et un tour dans les boutiques hors taxe.

Pour son 70e anniversaire, Taipei-Songshan s’est associée avec la compagnie China Airlines pour enrichir l’expérience.

Un Airbus A330 a été réservé pour la circonstance et contenir les participants du 2 et 4 juillet. Un autre se tiendra demain

En attendant la reprise des vols internationaux, l’aéroport de Taipei-Songshan dessert des vols locaux opérés par Uni Air. Il assure également des liaisons de China Airlines et EVA ainsi que des vols exclusivement en provenance de la Chine, de la Corée du Sud et du Japon pour une dizaine de compagnies étrangères.