Emploi Airbus : Fo lutte contre la rumeur

Fin juin, l’Airbus a annoncé la suppression d’un nombre important d’emplois soit 15000 postes. En France, cette situation touchera le tiers de ce chiffre. Pourtant, selon FO, les rumeurs colportées au sujet des nouvelles mesures prises n’ont pas lieu d’être. La majeure partie des syndicats tient a rassurés l’ensemble des salariés tout en affirmant que l’objectif demeure le même : qu’il n’y aurait pas de départ forcer.

La pandémie du coronavirus a eu un impact sur le nombre d’emplois. Durant ces derniers mois, l’ensemble des activités  des avions commerciaux ont connu une baisse de 40 %. Des négociations qui dureront quatre mois ont été entreprises par les représentants du personnel dans l’hexagone afin de trouver un compromis. Mais des rumeurs circulent au sujet d’une diminution des subventions des œuvres sociaux, d’une liste de départs contraints et d’une remise en cause des rémunérations.  Fo souhaite donc rassurés ses salariés et confirme qu’aucune liste n’a été établir. Ce dernier ajoute que son objectif immédiat est de garantie la capacité d’Airbus, de protéger les emplois et de rebondir le plus vite possible.