EasyJet et Emirates Airlines confiant en un meilleur avenir pour l’aviation

Les patrons des compagnies aériennes Emirates Airlines et EasyJet croient en une forte reprise du trafic aérien d’ici 2023. Un trafic qui pourrait être supérieur à celui enregistré même avant la crise du COVID-19.

Malgré la forte incertitude liée au secteur aérien dans un contexte marqué par la pandémie de la COVID 19, le CEO de EasyJet affiche de l’assurance pour l’avenir.

Mais en attendant les beaux jours et avec un hiver qui s’annonce très rude, la compagnie aérienne met en place  diverses mesures pour traverser la crise, éviter la faillite et surtout se préparer à la reprise du secteur. Une reprise qui pourrait être marquée par une hausse énorme du trafic tant le besoin de retrouver les amis et la famille est fort.

Toutefois, cette reprise reste conditionnée aux évolutions de la pandémie et à la capacité de résilience des populations.

Pour accompagner cette relance, le CEO de EasyJet rappelle l’importance de mettre en place des tests au niveau des aéroports mais à des prix raisonnables.

Sur du court terme, EasyJet reste prudente et annonce qu’elle n’exécutera pour le reste de l’année que 25% des vols initialement prévus.

Cette foi en un meilleur avenir est partagée par le président sortant d’Emirates Airlines, Tim Clark. Dans une conférence en ligne de CAPA, il a également fait la prévision d’une forte reprise du trafic aérien après la crise du COVID 19.

En dépit des perspectives sur du court terme, il reste confiant en la capacité du secteur à traverser cette crise comme il l’a déjà fait par le passé. La véritable inquiétude reste à savoir si l’industrie sera assez forte pour faire face à la reprise. 

Quant au modèle d’Emirates Airlines basé sur « hub and spoke », il croit toujours en sa viabilité.