Easy Jet : première perte annuelle, fermeture de deux bases, 25% des vols

La compagnie aérienne Low cost Easy Jet entrevoit, à cause du Covid-19, une perte annuelle avant impôts de 900 millions d’euros. Cette situation, une première de son histoire, l’oblige à fermer deux de ses bases (à Naples et Venise) et à ne proposer que 25% des vols qu’elle a prévus.

C’est à la date du 08 Octobre 2020 que la compagnie du vol pas cher notifie qu’elle présentera, pour le compte de l’exercice 2019-2020, une perte globale avant impôts dont le montant est compris entre 895 et 930 millions d’euros. Mais d’après ses estimations, cette perte globale sera inférieure lors du dernier trimestre. Un bilan complet de cet exercice (qui finit déjà le 30 septembre) sera présenté le 17 novembre ; toutefois aucune dividende ne sera attribuée vu la perte enrégistrée.

En dépit de cette perte annuelle, la compagnie s’éfforce de s’adapter et de surmonter les obstacles orchestrés, par la crise, avec diverses mesures décisives. Ces mesures en question ont permis de minimiser les pertes, de renforcer les liquidités et de réduire la consommation de trésorerie.

Après avoir réduit la voilure à Bâle-Mulhouse, Easy Jet voit deux de ses bases (en Italie) menacées. En effet, celle de Venise-Marco Polo sera fermée jusqu’en mars 2021 et celle de Naples bénéficiera d’une réouverture temporaire pour les fêtes de fin d’année. Cependant, il faut notifier qu’au sein de ses deux bases, il n’y aura pas de suspension de ligne ; on assistera plutôt à une réduction des fréquences de vols.

Alors à cause de ces restrictions de voyages, la compagnie aérienne ne proposera que 25% des vols qu’elle a prévus pour le premier trimestre de 2021. L’idée serait de se concentrer sur les vols rentables (en hiver) dans le but de minimiser les pertes du semestre qui vient de commencer.