Demande d’aide et volontés d’IAG

Une demande de 400 millions d’euros aurait été faite par Air Europa auprès du gouvernement espagnol ; dans le même temps, le groupe IAG mène les démarches pour acquérir ladite compagnie en fin d’année ou début 2021.

La filiale du groupe Globalia, ayant repris du service depuis le début du mois, a fait la demande (selon El Pais) d’une aide de 400 millions d’euros pour pouvoir s’en sortir face au Covid-19. Ce montant devrait être accordé grâce aux fonds de la SEPI (Société d’Etat de Participations Individuelles) mis en place par le gouvernement. Toutefois, il faut notifier que cette demande n’a pas encore été confirmée par Air Europa ni par la SEPI d’ailleurs.

IAG

Mais l’obstacle majeur pour l’acquisition de ce montant (selon le quotidien espagnol) serait relatif au fait que la SEPI doit prouver que ces fonds qui seront alloués sont vraiment destinés à maintenir la compagnie en activité et à la préserver de la faillite.

D’un autre côté, il ne faudrait pas oublier le groupe IAG qui souhaite toujours racheter le concurrent de sa propre filiale. Le montant prévu par les parties concernées était de 1 milliard d’euros, mais depuis le début du Covid-19  cette somme serait trop élevée ; cela fait que depuis avril dernier le groupe IAG cherche à revoir cette somme à la baisse.

Dans cette perspective, une assemblée s’est tenue mardi dernier entre  Globalia et le président Antonio Vasquez dans le but de faire une restructuration de l’offre de rachat de Air Europa.