Covid-19 : un trafic de faux certificats de tests négatifs à Roissy-CDG a été révélé

À l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, sept (7) personnes ont été interpellées dans le cadre du démantèlement d’un trafic de faux certificats de tests négatifs au Covid-19. Ces personnes vendaient de façon illégale ces certificats aux voyageurs afin de les permettre d’embarquer sur des vols internationaux.

En effet, ces faussaires présumés étaient composés d’une femme et de 6 hommes âgés de 29 à 52 ans. À Roissy, ils sont réputés << des emballeurs de bagages >> clandestins.

Ce trafic fonctionnait de manière très simple. Il s’agissait pour les suspects d’établir de faux certificats en reprenant le nom d’un quelconque laboratoire. Ensuite, ils fournissait sur place le certificat aux clients sous forme numérique ou papier. En contrepartie, ils reçoivent une somme d’argent de 150 à 300 euros.

L’enquête menée par la police aux frontières (PAF) a révélé dans les téléphones portables des 7 personnes suspectes la découverte d’environ 200 tests négatifs. Notons que cette enquête a débuté en septembre dernier en raison de la découverte d’une fausse attestation de non-contamination par le virus chez un passager. Ce dernier s’était donc frauduleusement enregistré sur un vol à destination d’Addis-Abeba.

Enfin, pour leur remise à l’ordre, les suspects doivent faire jusqu’à cinq (05) ans d’emprisonnement et une amende de 375 000 euros sera versée. Parlant du procès, il aura lieu en mars 2021.