Covid-19 : Norwegian Air Shuttle en difficulté

La compagnie aérienne Norvégienne, ayant été clouée au sol durant la période de la pandémie a enregistré une perte de  91,5 millions d’euros environ au  troisième trimestre 2020. Malgré la forte restructuration de ses emplois et de ses finances, elle a évalué sa trésorerie à 318 millions d’euros environ. Il faut rappeler qu’une aide publique supplémentaire avait été refusée à Norwegian en rouge depuis plus de quatre années. Cependant, sans aide du gouvernement, l’avenir du low cost norvégien devient inquiétant.

Touchée par la crise du secteur aérien, la compagnie aérienne Norwegian Air Shuttle ASA rencontre au quotidien des difficultés financières. En effet, le low cost norvégien dont les problèmes financiers ont été accentués par les impacts du coronavirus, a révélé avoir perdu 91,5 millions d’euros au troisième semestre de l’année. Par ailleurs, il faut noter que ce montant est venu s’augmenter à celui du premier semestre 2020 estimé à 515 millions d’euros. De plus, sa  trésorerie a chuté de 500 millions de couronne durant le trimestre.

Cependant, après une garantie de 3 milliards accordé au transporteur durant le printemps. Le gouvernement norvégien a rejeté la demande d’aide supplémentaire qui avait été faite par la compagnie aérienne. Il estime qu’un nouvel apport serait un grand risque qui pourrait être anticoncurrentielle. Faiblissant sous une dette considérable, l’apport supplémentaire que réclame la compagnie aérienne l’aiderait à opérer pendant le premier trimestre 2021 voire plus. Pour donc renforcer sa liquidité et redresser sa trésorerie, la compagnie aérienne a supprimé 1.600 emplois supplémentaires laissant 600 de ses 10.000 emplois dans les mois à venir.

Le refus de l’aide du gouvernement Norvégien n’a pas seulement influencé les emplois du low cost, il a également contraint celle-ci à limiter ses trafics aériens à douze liaisons domestiques. Ce refus a aussi engendré la suppression de la commande des 97 Boeing estimés à 5,5 milliards environ, de 8 des 92 737 MAX commandés et cinq de ses 787-9 Dreamliner commandés. Face à cette difficulté que rencontre la compagnie aérienne, elle pourrait arrêter toutes activités aériennes en 2021 si rien n’est fait jusqu’à là par le gouvernement norvégien.