Covid-19 : des réductions de capacité sont toujours en cours chez le groupe IAG.

Pour le reste de cette année, la capacité du groupe IAG reste de 37% par rapport à 2019. Toutefois en raison de l’incertitude liée à la crise sanitaire, le groupe est contraint à annoncer une augmentation de son capital qui stabilisera sa situation financière. Rappelons qu’il regroupe British Airways, Iberia, Vueling, Art Lingus et Level. En effet l’Internatiinal Airlines Group (IAG) avait prévu de baisser son offre en SKO de 59%. Et il annonçait le 10 septembre dernier une réduction des capacités prévues.

Ainsi, l’offre entre septembre et décembre sera de 63% inférieure à celle de 2019 à la même époque. Cela est due aux mesures sanitaires restrictives ( quarantaines ) sur les réservations. Bientôt pour ce 3ème trimestre qui s’achèvera en fin de ce mois-ci, la baisse attendue est estimée à 78% contre 74% l’an dernier à cette époque. Au trimestre 4, la baisse de l’offre est passée de 46% à 60%. Le groupe IAG souligne que les réalités de 2021 seront plus dures que prévues et que sa capacité baisserait de 27% contre 24%. De même, elle rappelle qu’un retour à la normale n’est pas attendue, même avant 2023.

En fin août 2020, le groupe IAG comptait 7,6 milliards d’euros comme liquidité totale. À l’instar de cette liquidité, elle annonce également une somme de 2,741 milliards d’euros. Une somme provenant de nouvelles actions émises avec une décote de 39,5%. Notons que l’actionnaire principal de Qatar Airways Group s’est engagé à souscrire. En effet, il a souscrit avec 25,1% du capital, donc au prorata de sa participation. Selon le groupe, ces fonds obtenus seront utiles pour alléger son endettement et redresser l’état du trafic.

À l’issue de ses plans de restructuration, le groupe engagera 330 millions d’euros pour pour soutenir les suppressions de postes. En particulier chez British Airways, 13.000 postes seront supprimés dont moins de la moitié en fin août sont déjà supprimés. Cela s’est déroulé par des départs volontaires. Du côté des pilotes, ingénieurs et le personnel du service clientèle de l’aéroport de Londres Heathrow, un accord est conclu. De même, chez les PNC, un accord de principe est conclu avec le syndicat Unite.

Quant aux compagnies aériennes Iberia et Vueling Airlines, elles bénéficient toujours du programme de congés ERTE initié par le gouvernement espagnol. Un programme prolongé jusqu’en 2021. Aer Lingus pour sa part réduit les heures de travail et de salaires pour toute la compagnie. Son plan est d’effectuer 250 licenciements volontaires d’ici la fin de cette année. Du côté de Level dont le sort devrait être connu en France, rien n’est encore souligné en particulier.