Conversion en musée du Boeing 747 de British Airways, coincement des Jets de Lufthansa

Boeings 747, partis en retraite accélérée en raison de l’épidémie de Covid-19, l’entreprise de navigation aérienne British Airways a trouvé une seconde fois une solution vitale pour l’un de ses Boeing 747-400. Ce dernier sera converti en musée, équipée de salles de conférence et de cinéma. Pendant ce temps, il sera difficile pour Lufthansa de récupérer les 06 Jumbo Jets parqués à Twente aux Pays-Bas, car, ces derniers ne possèdent pas le certificat requis pour ces types d’avions.

Le rôle du plateau de cinéma ayant été accordé au 747-400 immatriculé G-CIVW par la compagnie britannique a été fait au tour du G-CIVB afin d’échapper, soit à la casse ou soit à la transformation en cargo. À cet effet, en début du mois à Kemble, l’avion en livrée Négus du centenaire s’est vu attribuer par la compagnie aérienne British Airways un nouvel objectif. Dès le printemps 2021, il va servir à Cotswold Airport de se convertir en musée, cinéma. Son objectif sera d’attirer les curieux Gloucestershire et plus encore.

À partir de son entrée dans la base de British Airways en février 1994, le G-CIVB a opéré 13 398 vols pendant 118 445 heures sur un parcours d’environ 60 millions de miles. Sean Doyle, CEO de la compagnie aérienne de l’alliance Oneworld a fait savoir que c’est tristement que l’entreprise de navigation aérienne a retiré du service leurs deux derniers 747 situé à Heathrow.

Pour les six 747-400 de Lufthansa ce n’est pas une bonne nouvelle suite à leur atterrissage à l’aéroport néerlandais de Twente. Ces derniers étaient destinés à un démantèlement avant que la compagnie aérienne nationale de l’Allemagne ne change d’avis. C’est au moment de procéder à leur récupération qu’elle s’est rendue compte que les règles ont été bien changées dans cet aéroport.

En effet, ces six Jumbo Jets sont trop gros et aussi trop lourds. Pour ces six Jumbo Jets, l’approbation de l’infrastructure ainsi que les procédures de décollages n’a pas été faite pour ces opérations de gros porteurs. À cet effet, les 747 sont d’une manière légale bloqués pour défaut de certificat de sécurité. L’aéroport de Lufthansa est présentement en négociation avec les autorités aéronautiques à propos de l’avenir de ces appareils. Dans le même temps, il se prépare à intenter une action en justice afin d’assurer en cas d’échec des pourparlers le décollage des 747 de Lufthansa.