Quarantaine impérativement payante ou incarcération pour la violation des principes de restrictions de voyage en Angleterre

En Grande-Bretagne, les limitations de voyage ont été affermies bien que l’utilisation du vaccin contre la Covid-19 progresse correctement. Ces restrictions sont fortifiées en Angleterre par l’instauration de quarantaine à la fois impérative et payante. Cette dernière mesure concerne essentiellement les habitants de la Grande-Bretagne et les résidents qui proviennent des 33 nations identifiées à haut risque. Ceux qui enfreindront ces mesures courent une peine d’emprisonnement allant jusqu’à dix ans.

Au Royaume-Unis, il a été enregistré 117.000 décès et les versatiles de coronavirus ne cessent de s’accroître. Face à cette situation, l’Angleterre a rendu davantage complexe l’accès à sa terre qui subit déjà un confinement rigoureux. En dehors des tests PCR à effectuer trois jours au maximum avant le décollage, les passagers ont l’obligation de réserver via un site du gouvernement un hôtel agréé en vue d’y passer une quarantaine de 10 jours. Cela fait 1.750 £ (symbole de la livre sterling, monnaie britannique), près de 2.000€, en prenant en compte tous les tests effectués au deuxième et huitième jour. Quant à ceux qui proviennent d’autres nations que les 33, la mise en quarantaine peut être réalisée chez eux.

Le non-respect des mesures barrières sera pécuniairement et pénalement sanctionné. Pour l’absence de certificat de test à l’atterrissage, le passager sera tenu de payer 1.000 £. Il paiera 4.000 £ pour non-réservation d’hôtel en plus du prix de ce dernier. Le voyageur qui essayera de se soustraire à la quarantaine payera dix fois plus le montant défini pour absence de certificat, soit 10.000 £. Pénalement, le passager qui va mentir sur son passage dans ces nations à haut risque au cours des 10 derniers jours avant son arrivée pourra faire jusqu’à dix ans de prison.

Ces règles concernent aussi le Pays de Galles. Quant à l’Écosse, elle a adopté le même système de mesures d’hôtel obligatoire et payant mais en plus, elle ne fait exception à aucune provenance. Voici la liste des 33 pays en question : Zimbabwe, Zambie, Venezuela, Uruguay, Tanzanie, Suriname, Seychelles, Rwanda, République Démocratique du Congo, Portugal, Pérou, Paraguay, Panama, Namibie, Mozambique, Ile Maurice, Malawi, Lesotho, Guyana, Guyane Française, Eswatini (ancien Swaziland), Equateur, Emirates Arabes Unis, Colombie, Chili, Cap-Vert, Burundi, Brésil, Botswana, Bolivie, Argentine, Angola et Afrique du Sud.