Pouvez-vous obtenir des indemnités suite à votre dernier problème d’avion?

Trois étapes simples. Prend moins de 2 minutes.

Commencer

Lufthansa : grève annoncée pour mercredi et jeudi

La compagnie aérienne Lufthansa sera confrontée à la grève de son personnel au sol dans la journée du 27 juillet 2022, à la suite de laquelle de nombreux vols seront annulés et retardés.

Le syndicat Ver.di, qui représente plus de 20 000 employés, annonce une grève Lufthansa, qui débutera le mercredi à 3 h 45 et prendra fin jeudi à 14 h. En cause, le personnel au sol de la compagnie aérienne nationale allemande réclame une augmentation de salaire à hauteur de 9 % et de meilleurs avantages de travail.

Ce mouvement affectera notamment les principaux aéroports allemands, qui verront leur calendrier de vols perturbé pour les deux prochains jours. De nombreux retards et annulations sont en effet prévus pour les vols au départ et à l’arrivée de Munich, de Francfort, de Hambourg, de Stuttgart, de Düsseldorf, de Hanovre et de Cologne-Bonn. La liste complète des vols reportés sera publiée plus tard ce mardi. Des mesures commerciales sont déjà mises en place pour les passagers concernés.

D’après le syndicat Ver.di, il s’agirait d’une grève d’avertissement, visant à faire pression pour obtenir une réponse favorable à la revendication d’augmentation de salaire lors du prochain cycle de négociation, qui se déroulera le 3 et 4 août 2022.

De son côté, Michael Niggeman, directeur des ressources humaines de Deutsche Lufthansa, affirme que la patrie patronale a déjà proposé des offres élevées et socialement équilibrées, en dépit de la situation économique de la compagnie aérienne, qui a été gravement impactée par la crise du Covid-19, le poids de la dette et les perspectives incertaines de l’économie mondiale.

Dans son offre, Lufthansa aurait notamment proposé une augmentation de 150 € par mois, et ce, pour une durée de 18 mois à compter du 1er juillet 2022. À partir du 1er janvier 2023, le personnel percevra ensuite une augmentation de 100 € sur le nouveau salaire de base. Par ailleurs, une augmentation supplémentaire de 2 % de la rémunération pourrait être envisagée, selon l’évolution de son activité.

La compagnie nationale allemande déclare par ailleurs qu’elle se concentre davantage sur le groupe de personnel à faible rémunération. Dans son offre, un salarié qui touche un salaire de base de 3 000 euros bruts aurait donc bénéficié d’une augmentation de 9 à 11 % sur les 12 prochains mois.

Michael Niggemann rajoute qu’après des efforts considérables pour stabiliser les opérations aériennes, ce mouvement représente une nouvelle charge substantielle et inutile, tant pour les passagers que pour le personnel. Star Alliance a déjà annulé près de 6 000 vols à court et moyen-courriers, au départ de ses bases à Francfort et de Munich. Ceci est dû, à cause d’un manque de personnel, des grèves, des évènements météorologiques, et en particulier de la nouvelle vague de Covid-19. De plus, de nombreux aéroports tels que celui de Francfort font face à une baisse considérable de nombre de vols.

La situation actuelle de Lufthansa risque de s’empirer si les pilotes, récemment consultés par le syndicat Vereinigung Cockpit, décident également de se prononcer en faveur de la grève.