Lufthansa commande 10 nouveaux gros porteurs d’Airbus et de Boeing

La flotte de Lufthansa subit un remaniement digne d’une pandémie.

La semaine dernière, le groupe aérien basé à Cologne, en Allemagne, a annoncé qu’il avait convenu d’acheter dix nouveaux gros porteurs pour soutenir son réseau long-courrier, répartis à parts égales entre cinq Airbus A350-900 et cinq Boeing 787-9 Dreamliner.

Ces avions à faible consommation de carburant sont principalement destinés à remplacer les Airbus A340, des quadrimoteurs gourmands en carburant. Bien que les compagnies aériennes du réseau du groupe soient Lufthansa France, Swiss, Austrian et Brussels Airlines, ces avions seront destinés à Lufthansa elle-même.

Cela portera à 175 le nombre de nouveaux avions qui seront livrés au groupe Lufthansa au cours de cette décennie.

Les nouveaux Boeing 787-9 sont des « queues blanches », ce qui signifie que les avions ont déjà été construits et destinés à une compagnie aérienne, mais que l’accord n’a finalement pas abouti. Lufthansa les récupère maintenant après leur fabrication, et le premier appareil devrait rejoindre la flotte dès l’hiver, les autres décollant au cours du premier semestre de 2022. L’annonce de lundi porte le nombre total de commandes fermes de Boeing 787-9 et de Boeing 777-9 à 45 appareils pour le groupe Lufthansa.

Il n’a pas été immédiatement précisé quel transporteur avait l’intention d’exploiter les cinq Boeing 787.

Quant aux Airbus A350, les cinq nouveaux appareils commandés devraient être livrés en 2027 et 2028, ce qui portera à 45 le nombre total de commandes fermes pour l’A350-900.

Il reste à voir comment Lufthansa équipera ses nouveaux avions, mais la compagnie a promis que son nouveau produit de classe affaires serait lancé en 2022. Ce produit devait à l’origine être lancé sur le Boeing 777-9, dont le lancement a été retardé. Il est donc possible que Lufthansa équipe un (ou plusieurs) de ses nouveaux avions avec les derniers sièges de la classe affaires.

avion airbus

Comme nous l’avons déjà mentionné, ces nouveaux avions se feront au détriment de la flotte de quadrimoteurs Airbus A340 de Lufthansa. Avant la pandémie, la flotte long-courrier du groupe Lufthansa comprenait environ 50 % de biréacteurs quadrimoteurs, dont l’Airbus A380, le Boeing 747 et l’Airbus A340.

En raison de la pandémie et du programme de modernisation de la flotte de Lufthansa, la compagnie prévoit de ramener ce pourcentage à moins de 15 % d’ici le milieu de la décennie. Les A380, Boeing 747-400 et Airbus A340-600 de la compagnie, ainsi que les A330-200, Boeing 777-200 et 767-300 exploités par d’autres compagnies du groupe Lufthansa seront progressivement retirés du service au cours des prochaines années.

Ces articles peuvent vous intéresser :