Les pays prévoient-ils de rouvrir les frontières au fur et à mesure de la progression de la vaccination contre le COVID-19 ?

C’est une question que se posent un grand nombre d’acteurs de l’aviation, du tourisme et du commerce en règle générale. Après une première année ou les frontières se sont fermées une à une, les professionnels ont un oeil très attentif sur l’évolution de la situation pour l’année 2021.

Les gouvernements ont-ils prévu d’ouvrir les frontières et d’accueillir les voyageurs si les nations se rapprochent de l’immunité collective contre le COVID-19 d’ici la fin de l’année ?

Les gouvernements ont proposé de nombreux plans de réouverture des frontières, mais ils ont été contraints de les réviser à plusieurs reprises depuis l’apparition de la nouvelle pandémie de coronavirus.

Des bulles de voyage entre certains pays comme la Nouvelle-Zélande et l’Australie et entre Hong Kong et Singapour ont été annoncées, pour être ensuite retardées ou partiellement mises en œuvre. L’Union européenne a publié des directives à l’intention des États membres sur la manière d’ouvrir les frontières, mais ses recommandations n’ont généralement pas été suivies ; au lieu de cela, les pays ont créé un patchwork de règles qui changent fréquemment.

Ce patchwork semble être la règle dans le monde entier. De nombreux pays exigent un test PCR négatif à l’entrée, et certains exigent également une quarantaine. Les restrictions ont été renforcées depuis la découverte de variantes de COVID-19 plus infectieuses au Royaume-Uni, en Afrique du Sud et au Brésil, qui se sont maintenant propagées à d’autres pays.

Il n’existe pas de plan mondial harmonisé pour l’ouverture des frontières. L’Union européenne propose un titre de voyage vert numérique comprenant des données sur les vaccinations et les tests, qui devrait être disponible dans trois mois. L’Association internationale du transport aérien (IATA) est en train de mettre en place son propre titre de transport numérique, qui présente des fonctions similaires, mais ce titre n’a pas encore été accepté par l’ensemble des gouvernements, même si de nombreuses compagnies aériennes ont participé à des essais.

La décision de rouvrir les frontières est une décision souveraine prise par chaque pays, probablement guidée par les taux d’infection à la fois chez lui et dans les pays d’où les voyageurs pourraient arriver. Les réouvertures avec de nombreux retards du à une organisation chamboulée devraient varier selon les régions, car la distribution des vaccins et le rythme des vaccinations restent inégaux.