Les passeports numériques pourraient-ils être la clé de la reprise des voyages internationaux ?

Alors que les campagnes de vaccination s’intensifient dans le monde entier, les compagnies aériennes et les gouvernements s’efforcent de déterminer la meilleure façon de prouver l’innocuité des voyageurs internationaux, notamment par l’utilisation de passeports sanitaires numériques.

aile-d-un-avion-en-vol

En Europe, les transporteurs qui opèrent à un très faible niveau par rapport à leur niveau habituel du printemps espèrent que les plans pour un certificat vert numérique (un document qui fournira la preuve d’un test COVID-19, d’anticorps ou d’une vaccination négatifs) renforceront la confiance et convaincront les consommateurs de réserver leurs vacances d’été.

Des groupes industriels, dont Airlines for Europe et l’Association internationale du transport aérien (IATA), ont accueilli favorablement le certificat vert numérique, mais ont également demandé que l’on commence à travailler sur une feuille de route européenne définissant les conditions, les critères et le calendrier possible pour l’assouplissement et la levée des restrictions de voyage, ainsi que pour une mise en œuvre harmonisée des politiques de test.

Les compagnies aériennes et les aéroports veulent éviter une répétition de l’été dernier, lorsque la reprise a été brusquement interrompue par des changements de dernière minute dans les restrictions et les exigences en matière de voyage, qui ont fait que les consommateurs ont hésité à réserver des vols par crainte d’une quarantaine inattendue à leur retour chez eux.

L’IATA a déjà prévenu que les informations sanitaires sur les passagers doivent être disponibles sous forme numérique pour un redémarrage du transport aérien international, afin que la reprise soit viable d’un point de vue opérationnel.

À mesure que nous avançons, de nombreuses compagnies aériennes adoptent des approches très différentes. En voici quelques-unes

Air France, British Airways et Ryanair ont pris les choses en main avec des applications de données de santé.
Singapore Airlines, Air New Zealand, All Nippon Airways (ANA), Korean Air, Qantas, Thai Airways et Thai VietJet, entre autres, testent l’application IATA.
Malaysia Airlines prévoit de développer et de commercialiser son Digital Travel Health Pass, qui, selon elle, « intégrera certains modules » du Travel Pass de l’IATA.

avion-air-france

Aux États-Unis, l’administration Biden a déclaré qu’elle n’était pas favorable à la création d’un programme fédéral de passeports vaccinaux. Le 29 mars, Andy Slavitt, l’administrateur par intérim des Centers for Medicare and Medicaid Services, a déclaré aux journalistes : « Le gouvernement ne considère pas que son rôle est de créer un passeport. . . . Nous considérons que c’est quelque chose que le secteur privé devrait faire. »