Les œuvres artistiques issus des pièces à recycler des avions

La compagnie aérienne Etihad Airways s’est associée avec les artistes locaux afin de procéder au recyclage des pièces d’avion. Les intérieurs de ces cabines seront transformés un œuvre d’art. En effet, la compagnie aérienne des Émirats arabes unis expose dans son siège à Abu Dhabi plusieurs des œuvres d’art qui sont créées par les artistes locaux. Ainsi donc il s’agit de la transformation des intérieurs de cabine d’avion qui sont obsolètes en des œuvres d’art.

L’interprétation de cette transformation est portée sur l’alternative écologique au traitement des déchets. Que ce soit les rouleaux de tapis et de tissus, les fenêtres, les équipements d’urgence, les parois latérales et aussi les sièges de classe d’Affaires et Economique, tous ces éléments ont été utilisés pour assurer la conception des installations artistiques pour etihad Airways. Les artistes qui ont participé à cette installation sont Christine Wilson et Azza Al Qubaisi. Il convient de préciser que Azza a reconnu ses premières œuvres à Abu Dhabi. Elle utilisait les rails de montage au sol comme des motifs de construction afin de procéder à la création des formations géométriques symétrique qui peuvent être exposés suspendu ou debout au plafond. En effet, dans un communiqué recueilli par les médias, Azza a clairement raconté son enthousiasme lorsqu’il a découvert l’entrepôt des pièces d’avion de Etihad pendant la période de la pandémie du coronavirus. Il a expliqué qu’il était très ravi d’avoir eu accès à plusieurs matériaux recyclés ou encore faire fondre afin de réaliser son œuvre d’art. Il raconte également le sentiment qu’il avait lorsqu’il démontait certains sièges. Par ailleurs, Christine Wilson utilise plutôt les panneaux muraux, les rideaux d’avion les gilets de sauvetage et aussi l’intérieur de la cabine pour émerveiller son œuvre d’art. En se servant de ces matériaux, cette artiste irlandaise qui demeure à Dubaï a conçu une œuvre d’art recyclé multidimensionnelle pour encapsuler un zeitgeist textural d’Etihad. Dans un entretien accordé aux médias, Christine Wilson s’est expliquée sur son œuvre d’art. Elle a tenu à rappeler à tous les voyageurs de ne surtout pas oublier les difficultés rencontrées pendant l’année 2020 qui sont liées à la pandémie du coronavirus. En effet, Christine Wilson est surtout passionnée par l’environnement et aussi la nature. Voilà pourquoi elle a fondé sa propre entreprise dénommé covid couture tout juste au début de la pandémie mondiale. De l’autre côté, le directeur exécutif de l’expérience client de la marque et du marketing, Terry Daly a fait une déclaration sur les pièces utilisées par Christine et Azza pour réaliser leur œuvre. Il a tenu à rappeler que les pièces qui n’étaient plus utilisables et qui étaient destinées à la décharge ont été utilisées à nouveau par des artistes qualifiés afin de réaliser de belle installation artistique. Dans son interview, il est resté focalisé et surtout sur le reste d’avion rare et indésirable. Pour couronner le tout, Terry a évoqué que le but de ces travaux était de mettre en valeur les stars de la région et aussi d’encourager davantage l’innovation durable.