L’enquête sur le crash du Boeing Air Max est en phase finale

Le point sur l’enquête

Le bureau éthiopien d’enquête sur les accidents d’avion a déclaré que son enquête sur l’accident mortel d’un Boeing 737 Max 8 près d’Addis-Abeba en est à sa phase finale. L’accident du vol ET302 d’Ethiopian Airlines s’est produit il y a deux ans, le 10 mars 2019, cinq mois après une perte similaire en Indonésie – ce qui a incité les régulateurs de l’aviation civile à clouer au sol le 737 Max en réponse.

Les conclusions préliminaires de l’enquête sur l’accident éthiopien ont indiqué que, comme l’événement indonésien, l’équipage n’a pas été en mesure de rétablir le contrôle du jet après que des informations défectueuses sur l’angle d’attaque ont amené le système de contrôle de vol à compenser le stabilisateur de plus en plus en piqué.

Dans une mise à jour du deuxième anniversaire de l’accident, le bureau d’enquête indique qu’il est « dans la phase finale de publication du rapport ».

Il souligne que la pandémie et les lockdowns nationaux qui en ont résulté ont eu un « impact sérieux » sur le travail de recherche des causes de l’accident de l’ET302.

Malgré ces difficultés, les enquêteurs ont « travaillé sans relâche sur le rapport d’accident » en vue de sa publication. Le bureau n’a pas donné d’autres résultats de l’enquête ni aucune indication de ses conclusions.

Ces articles peuvent vous intéresser :

Boeing et la FAA en pleine crise
Boeing 737 Max en recertification avant une remise en service