L’Ecosse n’accueillera pas Trump le 19 janvier

Donald Trump prévoit se rendre à Glasgow en Ecosse le 19 janvier, à la veille de sa passation de pouvoir à Joe Biden, pour, selon la rumeur, jouer au golf. La Première ministre a jugé le motif insuffisant, pour permettre à Trump d’outrepasser les mesures restrictives liées à la crise sanitaire.

Le bruit a couru que Donald Trump atterrirait à l’aéroport de Glasgow-Prestwick en Ecosse, le 19 janvier, à bord d’un « Boeing 757 militaire ». Mais la première ministre d’Ecosse, Nicola Sturgeon a calmé les inquiétudes des uns et des autres, en rappelant en début de semaine, que Donald Trump ne ferait pas exception aux interdictions de vols à destination de l’Ecosse ou vers l’extérieur du pays, sans motif valable. Bien que la Maison Blanche et Donald Trump n’aient donné aucune confirmation de cette supposée arrivée de Trump en Ecosse, Nicola Sturgeon a tout de même notifié qu’une partie de golf n’est pas un motif suffisamment important pour que l’Ecosse accueille Trump le 19 janvier.

Selon les propos d’un porte-parole de l’aéroport de Prestwick, Trump n’est pas attendu en Ecosse ce mois de Janvier.