Impact Covid-19 : l’IATA a besoin de 70 à 80 milliards de dollars d’aides publiques

Alexandre de Juniac, DG de l’IATA annonce que les compagnies aériennes ont besoin d’un soutien financier de 70 à 80 milliards de dollars pour survivre face à la pandémie. En ce sens que les besoins de l’industrie aérienne augmentent et fragilisent les trésoreries des compagnies aériennes.

Bien qu’au début de la crise sanitaire, les gouvernements ont versé 160 milliards de dollars, l’industrie aérienne demande 70 à 80 milliards de dollars estimées à 59 à 67,5 €. C’est une aide publique supplémentaire qui devrait permettre aux compagnies aériennes d’affronter les risques éventuels liés aux incertitudes face au coronavirus.

Selon l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA), près de 40 compagnies aériennes sont confrontées aux difficultés liées à la pandémie. Ce qui pourrait leur déclarer en faillite. Il faut souligner qu’elles sont donc en  » mode survie « . Ce faisant, une consolidation du secteur aérien est envisageable. Ceci entraînera la limitation des programmes de vols, l’abandon de certaines lignes, la réduction des flottes respectives.

Au vu de tout cela, l’IATA précise la perte de l’industrie aérienne sera très lourde et atteindra 100 milliards de dollars car la crise sanitaire perdure. Un retour à la normale est donc espéré en 2024.