Hong Kong interdit tous les vols du Royaume Uni

Hong Kong interdit à nouveau tous les voyageurs en provenance du Royaume-Uni, en raison des inquiétudes suscitées par la propagation rapide de la variante Delta du coronavirus.

ville de hong kong

Selon le South China Morning Post, à compter du 1er juillet, Hong Kong réinscrit le Royaume-Uni sur sa liste des pays « à risque extrêmement élevé« , ce qui rendra à nouveau impossible tout voyage entre la Grande-Bretagne et Hong Kong.

Toute personne ayant séjourné au Royaume-Uni pendant plus de deux heures au cours des 21 derniers jours ne sera pas autorisée à entrer à Hong Kong.

En outre, à compter de cette même date du 1er juillet, Hong Kong interdira l’arrivée de tous les vols de passagers en provenance du Royaume-Uni.

Dans une déclaration publiée par le gouvernement de Hong Kong, cette mesure est prise « compte tenu du récent rebondissement de la situation épidémique au Royaume-Uni et de la souche virale variante Delta qui y est largement répandue, ainsi que d’un certain nombre de cas de souches virales mutantes L452R détectées par des tests effectués sur des personnes arrivant du Royaume-Uni dans le cadre du dispositif « test-and-hold » à l’arrivée ou pendant la quarantaine à Hong Kong. »

En décembre 2020, le Royaume-Uni a été désigné comme un « lieu à haut risque » par Hong Kong, avant que cette étiquette ne soit assouplie en avril et mai, suite à la mise en quarantaine et au succès du déploiement de la vaccination au Royaume-Uni.

Toutefois, ces derniers jours et ces dernières semaines, l’augmentation des cas de la variante Delta du virus a conduit les pays du monde entier à reconsidérer l’accueil des visiteurs britanniques – Hong Kong est le dernier en date à le faire.

D’autres pays de l’Unions Européenne prennent des restrictions face aux Britanniques

Plus tôt dans la journée, le Portugal a annoncé que tous les Britanniques non vaccinés devraient être mis en quarantaine pendant 14 jours à leur arrivée. En outre, Malte a interdit les Britanniques non vaccinés. En Espagne, les îles Baléares exigeront désormais que les Britanniques qui arrivent aient la preuve d’une vaccination complète ou un test PCR COVID-19 négatif.

« Le gouvernement continuera à surveiller de près la situation épidémique dans divers endroits, la prévalence de nouvelles variantes du virus, les progrès de la vaccination et l’évolution du volume du trafic transfrontalier de passagers. Il ajustera les conditions d’embarquement et de quarantaine obligatoire pour les personnes arrivant à Hong Kong en provenance des endroits concernés, en fonction de la situation« , a déclaré un porte-parole de Hong Kong.

Selon le gouvernement britannique, le pays a signalé 14 876 cas quotidiens de COVID le 27 juin, soit le chiffre le plus élevé depuis le pic de la quarantaine au début de l’année. Le taux d’infection pour 100 000 personnes au Royaume-Uni est actuellement de 123,7, avec une augmentation de 58,7 % du nombre de cas au cours des sept derniers jours, malgré le succès du programme de vaccination du pays à ce jour.

A lire aussi :
Hong Kong va raccourcir la période de quarantaine pour les voyageurs vaccinés
Singapour et Hong Kong lance une bulle de voyage !
Conseils pour explorer la région de l’Algarve au Portugal en famille
10 raisons pour lesquelles le Portugal est l’endroit idéal à visiter cet été
Pas de quarantaine au Portugal cet été !